Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

MY GREEN CAR

Tout sur les voitures "vertes" dans MY GREEN CAR

DECOUVRIR

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Premier essai / ESSAI EXCLUSIF – Peugeot 2008 : Le sens de la famille

Chez Peugeot, l’heure est à la grande offensive. À peine lancée, la 208 se voit déjà rejointe par sa version SUV, la 2008. Certes, cette dernière se rapproche sérieusement de ses grandes sœurs 3008/5008, mais à l’instar de la 208, elle sera déclinée en une version 100% électrique dès 2020.

Prix
NC
  • Avis Rédaction NC

Sommaire :

Si les formes rondouillardes de l’ancienne 2008 en faisaient un modèle passe-partout, le nouveau modèle rompt avec cette vision, préférant se distinguer et rejoindre sur le plan stylistique les approches plus personnelles de ses grandes sœurs, les 3008 et 5008. A priori, beaucoup d’observateurs confondent la nouvelle 2008 avec la 3008 et il faut donc un regard attentif pour déceler des emboutissages de flancs plus complexes ou encore les faces avant et arrière plus proches des dernières réalisations de la marque.

Accaparer la croissance

La 2008 a fait le choix d’offrir nettement plus d’espace que celle qui l’a précédé. Avec ses 4,3 m, elle est ainsi plus longue de 14 cm, mais elle est aussi 3 cm plus large tout en étant 2 cm plus basse au niveau du pavillon. Voilà des proportions qui sont plus à même d’offrir un meilleur équilibre visuel. L'empattement a crû, lui, de 6 cm (de 2,54 à 2,60 m), ce qui profite bien évidemment aussi à l’habitabilité.

Bien qu’elle accuse 4,30 m, la 2008 reste plus courte de 15 cm que la 3008. La différence de catégorie entre les deux modèles est donc bien réelle. Avec un volume de 434 l, le coffre est également plus généreux de 10 l. Certes, ce n’est pas gigantesque, mais c’est toujours ça de pris. Peugeot indique aussi que la version 100% électrique prévue pour l’an prochain offrira le même espace intérieur. La modularité est exemplaire : rabattre la banquette permet de disposer d’un plancher parfaitement plan.

Technologie connue

La 2008 constitue aujourd’hui le SUV le plus compact de la gamme et elle fait cause commune d’un point de vue technique avec d’autres modèles du groupe. Sa plate-forme CMP (Common Modular Platform) est celle de la Peugeot 208 et, forcément, de la nouvelle Opel Corsa, mais aussi la DS 3 Crossback, qui a été le premier modèle à en bénéficier. Dans la même logique, ce sont les mêmes moteurs qui prévalent pour tout ce petit monde. En essence, le 1.2 PureTech turbo à 3 cylindres est donné au choix pour 100, 130 ou 155 ch. Côté Diesel, le BlueHDi 1.5 compte 4 cylindres et, selon sa pression de suralimentation, 100 ou 130 ch. Notons que la boîte automatique à huit rapports n'est disponible qu'en combinaison avec les moteurs à essence.

La version électrique est identique à celle de la Peugeot e-208 ainsi qu’à celle de la future DS3 Crossback E-Tense. La e-2008 disposera dès l’an prochain aussi d'un moteur électrique de 136 ch (100 kW) et dont le couple atteint les 260 Nm dès 0 tr/min. L'énergie est délivrée par une batterie lithium-ion d'une capacité de 50 kWh, ce qui offrira une autonomie de 310 km selon la norme WLTP, légèrement rabotée donc par rapport à la e-208, plus légère et mieux profilée.

Peugeot propose aussi sur la 2008 le récent plateau de commandes ADAS qui désigne en réalité les nouveaux systèmes avancés d'aide à la conduite. Moyennant suppléments, de nouvelles options sont aussi proposées afin d’atteindre le niveau 2 de conduite autonome. Pas mal pour une compacte !

Typiquement Peugeot

Peugeot nous convié pour essayer pour la première fois cette nouvelle 2008. Notre parcours était toutefois limité à un circuit privé, celui du  CERAM, au nord de Paris. Les prototypes que nous avons pu conduire étaient des modèles essence : un 130 ch manuel et la version 155 ch à boîte automatique 8 (versions GT et GT Line). Par chance, nous avons pu accéder à la plus longue piste intérieure, soit celle dont le tracé se rapproche le plus de nos routes habituelles et publiques.

Premier constat : la nouvelle 2008 est très généreuse sur le plan de l’habitabilité. Au point même qu’on ne note pas une nette différence avec la 3008.  Comme souvent, le i-Cockpit impose malheureusement un volant qui tombe sur les genoux, ce que nous n’apprécions pas vraiment. En revanche, le style de l’habitacle – ergonomie – comme la finition marquent de grands progrès par rapport à la 208.

Sur le circuit du CERAM (avec ici et là quelques portions de pavés), ce petit SUV se montre très vivant et il roule avec autant d’aisance que la 208 ce qui est une vraie qualité compte tenu du poids supplémentaire et d’un centre de gravité manifestement moins avantageux. L’engin reste donc toujours prévisible et sûr. De prime abord, on évalue que le confort figure parmi les meilleures propositions du moment, malgré les pneus à profils bas. Côté moteur, le 3 cylindres PureTech est connu depuis longtemps pour animer valablement pas mal de modèles, dont la 3008 encore plus lourde. Il ne rencontre du coup pas de difficulté particulière pour motoriser valablement cette 2008. Seule la logique de fonctionnement des palettes au volant nous a quelque peu surpris, mais encore une fois, cela demande un temps d’essai un peu plus long pour voir si l’habitude peut prendre le pas sur ce qui apparaît au départ comme un défaut.

Notre verdict

La nouvelle Peugeot 2008 sera commercialisée dès la fin de cette année. Aucune information de prix n’est encore disponible, mais on s’attend à ce que le modèle soit logiquement un peu plus cher que celui qui l’a précédé, notamment en raison de ses équipements supplémentaires. Ce qu’on peut retenir en tout cas, c’est que la 2008 prend sa place au sein de la gamme et qu’elle se distingue clairement de la 3008 même si elle en reprend certains éléments qui ont fait son succès. Mais la comparaison s’arrête là. Encore un peu de patience aussi pour la version électrique qui n’arrivera que l’an prochain. Mais on en attend beaucoup.

Dans cet article : Peugeot, Peugeot 2008

Rédigé par le