Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Juridique / Coyote et Cie strictement interdits en Suisse

Vous partez en vacances en voiture en passant par la Suisse ? Attention à votre Coyote ou Wikango ainsi qu’aux applications avec avertisseur de radar de vos GPS et smartphones. La loi est très sévère en Suisse.

Sommaire :

200 francs (env. 185 €) à 600 francs (env. 560 €) d’amende, confiscation et destruction du boîtier : voilà ce que vous risquez à transporter un Coyote ou un Wikango, même éteint, dans votre voiture en Suisse (et au Liechtenstein). Et 200 francs pour l'utilisation de l'alerte radars ou d'une application annonçant les contrôles de police. Des informations vérifiées directement auprès des autorités compétentes de la confédération. Et il n’est pas possible de demander un pli scellé à la douane. Donc, pas de Coyote ou de Wikango sur le territoire helvétique. Par contre, Waze et la plupart des GPS désactivent automatiquement les alertes radar à la frontière. Il n'y aura donc aucun problème avec Waze en Suisse (à part les frais de roaming), mais il ne sera pas possible de signaler les contrôles.

Trucs et astuces

Que faire alors si vous comptez utiliser votre avertisseur en Allemagne, en France et en Italie en passant par la Suisse pour vos vacances ?

Il y a plusieurs solutions possibles pour éviter l'amende : le laisser à la maison (et utiliser l’application smartphone hors de Suisse avec le roaming), éviter la Suisse, le déposer avant la frontière ou vous le faire envoyer par la poste vers votre destination hors Suisse. Pour les applications, il suffit de désactiver la fonction radar ou mieux, surtout pour celles comme Coyote, de les désinstaller avant de passer la frontière et de profiter du roaming ou d’un hotspot wi-fi pour les réinstaller une fois sorti de la Confédération helvétique. Notez que Waze désactive automatiquement les alertes « contrôle police » une fois à la frontière suisse.

La consigne

Votre voyage en Suisse, ou via la Suisse, peut se terminer sans votre boîtier assistant communautaire à la conduite en le déposant en consigne (Gepäckaufbewahrung ou Schliessfächer en allemand) dans un hôtel ou dans une consigne automatique d’une gare, d’un bureau de poste ou d’un centre commercial avant la frontière. Pensez quand même à vérifier les conditions de dépôts (par exemple si la consigne est autorisée pour plusieurs journées). Les menaces terroristes ayant malheureusement limité les possibilités de consigne pour des raisons de sécurité. Il y a aussi la possibilité de le laisser aux bons soins de cet ami Facebook que vous n’avez plus vu depuis longtemps et qui, quelle chance, n’habite pas trop loin de la Suisse. Et comme il est sympa, il vous offrira un petit café avant de reprendre la route…

Par la poste

Une autre solution consiste à s’arrêter à un bureau de poste avant la frontière suisse ou dans un service de livraison pour se faire envoyer son boîtier par la poste à sa destination, à sa prochaine étape ou à un point d’enlèvement hors de Suisse. Il existe des solutions express vous assurant une réception dans les 24 h. Il est plus sûr de prévenir l’hôtel ou le gîte de l’arrivée d’un courrier à votre nom. On peut laisser une adresse « Poste restante » comme expéditeur en choisissant un bureau de poste proche de la frontière belge ou sur votre trajet. Il vous sera alors possible de le récupérer dans ce bureau de poste à votre retour en cas de souci avec le destinataire. Pensez à choisir une solution avec une indemnisation en cas de perte ou de dégâts et optez pour une enveloppe à bulles. Vérifiez aussi le délai de livraison (il est parfois de minimum 3 jours ouvrables).

En Autriche aussi

Il est également interdit d’utiliser un système communautaire d’aide à la conduite indiquant les contrôles de vitesse en Autriche, de même qu’une base de données des radars fixes. A priori le transit des appareils est toléré. Mais, pour éviter tout risque, il est plus prudent de procéder de la même façon que pour la Suisse. Attention : la législation serait sur le point d'évoluer en Autriche.

Autres pays

Le Coyote et les applications avertisseurs de contrôles sont également interdits en Bosnie-Herzégovine, à Chypre, en Irlande, en Slovaquie et en Turquie.

En France et en Allemagne

Plusieurs articles de presse indiquent que le Coyote et ses acolytes sont interdits en France et en Allemagne. Ce n’est pas tout à fait correct. Seuls les appareils mis en conformité sont autorisés dans ces pays. C’est-à-dire ceux régulièrement mis à jour ou datant d’après 2010. Ils sont alors conformes aux nouvelles législations françaises et sont autorisés en Allemagne. Ils signalent des « zones à risque » ou des « zones de danger » sans faire mention de « radar ». En passant la frontière, le boîtier ou l’application s’adaptent automatiquement. Par contre, tout dispositif détecteur de radar (non lié à une communauté d’éclaireurs comme Coyote, TomTom, Waze ou Wikango) est strictement interdit partout en Europe.

Rédigé par le

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.