Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Salon de l'Auto Bruxelles 2019 - toutes les nouveautés

Nouveaux modèles / Volkswagen T-Roc 2018 : un crossover fort

Volkswagen dévoile enfin le SUV compact du segment B qui s’appellera bien T-Roc. L’offre sera très large et comprendra même une transmission intégrale.

Sommaire :

Si Volkswagen n’a jamais été premier de cordée dans le monde des SUV, on peut dire que le constructeur observe très bien le marché et que quand il décide d’y aller, il frappe juste. Ça a été le cas avec le Touareg et encore plus avec le Tiguan. Et ça le sera encore assurément une nouvelle fois avec ce T-Roc qui s’adresse au segment le plus disputé, le B, qui réunit le Nissan Juke, le Renault Captur, le Peugeot 2008, le Toyota C-HR ou encore l’Opel Crossland pour ne citer que ceux-là.

Même base que la Golf

Le T-Roc est élaboré sur la récente plate-forme MQB déjà utilisée par la Golf et le Tiguan, un gage de qualité, mais aussi d’efficacité industrielle. La longueur de ce SUV atteint 4,23 m, soit la taille d’une Golf, mais Volkswagen promet une habitabilité hors pair qui fait souvent défaut à ce genre de véhicule. On pourrait y loger 5 personnes tandis que le volume de chargement oscillerait entre 445 et 1290 l.

Une empreinte visuelle forte

Le moins que l’on puisse dire, c’est que Volkswagen a soigné les qualités esthétiques de son T-Roc. L’engin offre une silhouette agressive accentuée par la large calandre ainsi que par des feux affinés. A l’intérieur, c’est le sérieux propre à la marque qui domine, mais avec quelques touches de couleurs toutefois par le biais d’inserts personnalisables.

Offre moteur large et 4Motion

Chez Volkswagen, personne ne s’étonnera de la générosité de l’offre mécanique. C’est une habitude. Il y aura le ETI de 1000 cm3 et 115 ch, un 1.5 et même un 2 litres de 190 ch. Côté Diesel, ce sera le 1.6 et le 2 litres donné pour 150 ou 190 ch également. Cela dit, le grand apport du T-Roc est de proposer des versions à 4 roues motrices, chose très rare dans le segment où les clients cherchent le look plutôt que la fonction. Cette transmission ne sera par contre associable qu’avec les motorisations les plus hautes. Une boîte DSG est aussi prévue au programme. L’engin proposera aussi plusieurs modes de conduite distincts, l’Active Control. Il s’agira de choisir entre les modes Street, Snow, Asphalt, Offroad ou Offroad Individual. Autre raffinement : la proposition d’un amortissement piloté.

Pas avant novembre

Le T-Roc mettra encore quelques semaines à nous arriver car il n’est prévu que pour novembre 2017. Volkswagen promet en Allemagne que le tarif de base se situera sous les 20.000 €. Reste à voir ce qu’il en sera chez nous pour cette voiture identique techniquement à l’Audi Q2.

Dans cet article : Volkswagen

Rédigé par le

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.