Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

MY GREEN CAR

Tout sur les voitures "vertes" dans MY GREEN CAR

DECOUVRIR

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Premier essai / Renault Captur 2017 : Renforcement

Leader des ventes chez les SUV compacts en Europe, le Renault Captur se refait une beauté en misant tout sur une montée en gamme demandée par la clientèle.

Prix
NC
  • Avis Rédaction 15.40/20

Sommaire :

Le concept

Depuis son lancement en 2013, le Renault Captur surfe sur la vague positive et déferlante des SUV. Au niveau européen, il détient d’ailleurs la première place avec 26,7% de parts de marché contre 21 au Peugeot 2008 et 15,7 à l’Opel Mokka. Chez Renault, on a donc travaillé en conséquence pour le restylage du modèle afin de conserver cette première place, mais aussi de répondre à la demande de la clientèle de monter en gamme.

  • Possibilités de personnalisation étendues
  • Programme d’interfaces connectées
  • Confort en progrès
  • Boîte EDC pas compatible partout
  • Pas de city stop
  • Plastiques durs facilement rayables

Ce qui change

Le Captur évolue peu esthétiquement. Tout au plus présente-t-il une face avant plus proche de celle du Kadjar via une nouvelle calandre, de nouvelles optiques à diodes et un ski placé sous les boucliers. Pour le reste, ce sont surtout de nouvelles teintes qui font leur entrée au catalogue dont une troisième pour le pavillon (gris).

A l’intérieur, les changements sautent par contre aux yeux notamment pour la planche de bord redessinée et qui intègre une boîte à gants « tiroir » comme sur l’Espace. Autre bonne surprise : les matériaux sont plus soignés comme pour le haut de ma planche de bord qui gagne un revêtement moussé. Tout aussi essentiel : la gamme d’accessoire propose désormais aussi 3 solutions connectées. Il y a la radio R&Go (350 €) héritée des Twingo et Clio et qui met votre Smartphone à contribution par le biais d’une application dédiée, le MediaNAV avec navigation intégrée (500 €) et enfin le R-Link dans une version évoluée (2.3) qui propose enfin le protocole Android Auto – malheureusement toujours indisponible en Belgique, merci Google !

Comment ça roule ?

Le Captur phase 2 reconduit les moteurs de la phase 1, ceux-ci ayant déjà évolué pendant la première partie de vie. Ce qui signifie qu’il y en a toujours 4 (TCe 90, TCe 120 et dCi 90 ou 110) soit 6 propositions au total si on considère les deux transmissions disponibles (boîte mécanique ou robotisée EDC) avec les TCe 120 et dCi 90. Les valeurs de CO2 restent inchangées.

Le châssis n’a pas subi de modifications non plus, cela ayant été fait au cours de la première phase (flexibilité des ressorts) pour parvenir à plus de confort. Sur la route, le Captur a indubitablement gagné en confort de marche que ce soit pour l’acoustique (moins de bruits de vent grâce à de nouveau rétroviseurs extérieurs) ou la qualité d’assise qui tire avantage des nouveaux sièges. Pour le reste, ce SUV reste une voiture bon teint empreinte de douceur et d’efficacité notamment avec le TCe 120 qui ne manque pas de ressources (205 Nm). On terminera avec le fait que si le volume du coffre ne progresse pas, il se montre plus modulable grâce à la banquette toujours coulissante, mais au dossier découpé en 3 parties désormais (au lieu de 2).

Prix/équipement

Le Captur enrichit bien entendu l’équipement disponible. Il faut ainsi noter l’arrivée des détecteurs d’angles morts, du système de parking automatique ainsi que des caméras de recul avant et arrière. Pour coller aux mieux aux attentes haut de gamme de la clientèle, Renault a aussi introduit une version « Initiale Paris » garnie de cuir Nappa et d’un toit panoramique en plus de toutes les autres équipements déjà mentionnés.

Les concurrentes

Les concurrentes sont évidemment de plus en plus nombreuses et, en attendant le nouveau Juke prévu pour très bientôt, il faut citer la Peugeot 2008, l’Opel Mokka, le Ford Ecosport, le Suzuki SX-4, le Mazda CX-3 et la Fiat 500X voire même l’Audi Q2, certes plus cher mais comparable en gabarit.

Notre verdict

L’évolution du genre est évidente : plus de confort, plus d’équipement, plus de qualité et plus de possibilités de personnalisation. Voilà en substance résumé celle du Captur « phase 2 » qui pourra continuer de séduire avec cette mise à niveau de bon sens. Et de goût dans sa version « Initiale Paris ».

Dans cet article : Renault, Renault Captur

Rédigé par le