Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

>> Découvrez gratuitement à quel prix vous pouvez vendre votre voiture

>> Découvrez gratuitement à quel prix vous pouvez vendre votre voiture

Estimer

Modèles à venir / Volvo : moins de berlines et de breaks, plus de SUV

En plus de supprimer les moteurs thermiques à l’horizon 2030, Volvo compte favoriser les SUV au détriment des berlines et breaks qui ont fait sa réputation.

Sommaire :

Volvo n’a de cesse de prendre des décisions radicales. Vitesse maximale limitée à 180 km/h, tout à l’électrique dès 2030 et vente en ligne exclusivement dans la foulée. Des décisions osées qui ont un coût et nécessitent de maximiser la rentabilité. Volvo va donc favoriser les SUV, plus rémunérateurs, et réduire les modèles berlines et breaks qui constituent la tradition du constructeur scandinave. Premier exemple avec la disparition de la V40 au profit du C40 Recharge.

Le paradoxe écologique

Volvo veut se poser en leader de la « vague écologique » en optant pour une gamme 100 % électrifiée dès 2025 et exclusivement électrique pour 2030. Le but ? Répondre aux objectifs écologiques imposés par les instances politiques et atteindre la sacro-sainte neutralité carbone. Une quête qui implique des coûts colossaux en termes de recherche et développement, sur les plans industriel et de la production. Il est donc essentiel d’être rentable, et quoi de plus rentable qu’un SUV ?

La réalité économique va donc prendre le pas sur le bon sens écologique – au-delà du débat pertinent du caractère respectueux de l’environnement des véhicules électriques – avec une offre de SUV qui deviendra prépondérante face à une gamme de berlines et breaks appelée à s’amenuiser, sans pour autant disparaître… dans un premier temps. En effet, tous les constructeurs s’accordent sur ce point, vendre un SUV dégage davantage de marge qu’une berline ou un break basé sur la même plateforme.

Pour Volvo, comme pour les autres marques, le calcul est donc vite fait et force les constructeurs à un bel exercice d’hypocrisie… pardon, de marketing : vendre des véhicules intrinsèquement plus lourds, moins aérodynamiques et souvent moins efficaces sur le rapport dimensions/habitabilité qu’un break ou une berline équivalente sous le couvert d’une démarche prétendument axée sur une politique de respect de l’environnement et d’économie d’utilisation.

L’exemple C40 Recharge

Pour illustrer cette évolution annoncée de sa gamme, Volvo a présenté le C40 Recharge, un SUV-crossover-coupé qui remplace la V40 aux côtés du SUV « classique » XC40. La berline compacte premium laisse donc la place à un dérivé de SUV uniquement proposé en 100 % électrique. Une transition inhérente au passage au tout électrique selon le patron de Volvo, Håkan Samuelsson.

« Traditionnellement, nous avons des berlines, des breaks et des SUV. Maintenant, nous vendons environ 75% de SUV, ce qui signifie que nous avons besoin de plus de SUV. Nous avons maintenant le C40 Recharge, et nous prévoyons un SUV plus petit en dessous de la série 40. » (H. Samuelsson)

Dernier arrivé, le C40 Recharge tente de faire la « jonction » entre les deux avec son profil de crossover qui pourrait préfigurer d’autres itérations du même type aux allures de coupé et utilisant le préfixe C. Une perspective commentée par M. Samuelsson : « Je ne sais pas si nous les appellerons des versions C, mais nous pouvons nous attendre à des voitures plus aérodynamiques mais toujours hautes, parce qu'être aérodynamique est plus important avec les voitures électriques, mais les gens aiment vraiment les places assises hautes. Elles ne seront plus aussi carrées à l'avenir, mais avec des lignes de toit plus souples ».

Baby Volvo

Dans un futur proche, Volvo proposera donc un modèle plus compact que les XC40 et C40 et qui pourrait s’appeler XC20 ou C20, utilisant la plateforme SEA de Geely tandis qu’à l’autre extrémité la prochaine génération du XC90 pourrait recevoir une variante électrique. De manière générale, si l’électrification découle d’un choix des politiques, la prépondérance accordée aux SUV suit la demande des clients. Toutefois, il n’est pas encore question d’abandonner complètement les berlines et breaks qui devront cependant être « développés et rationalisés », le patron de Volvo précisant qu’un modèle « pratique, plus bas, pourrait aussi être vraiment intéressant ».

Web Editor

NEWSLETTER

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.