Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

>> Découvrez gratuitement à quel prix vous pouvez vendre votre voiture

>> Découvrez gratuitement à quel prix vous pouvez vendre votre voiture

Estimer

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Premier essai / Skoda Enyaq iV 80 : piocher pour mieux rouler

Après l’épisode Citigo e iV, Škoda se lance pleinement dans l’automobile électrique grâce à l’Enyaq iV. Ce SUV repose sur la plateforme MEB dédiée du groupe Volkswagen. Et ne peut cacher sa filiation.

  • Avis Rédaction NC

Sommaire :

Avec son image de marque rationnelle, Škoda ne pouvait évidemment pas négliger la transition électrique. En écartant l’expérience de la citadine Citigo e iV, clone de la Volkswagen Up!, l’Enyaq iV est la première réelle incursion du constructeur tchèque dans le monde EV. Pas question de changer les coutumes, Škoda puise allègrement dans le catalogue du groupe Volkswagen en héritant de la plateforme MEB. De profil, l’Enyaq (on vous fera dès à présent grâce du suffixe « iV ») a même un air de Volkswagen ID.4 dont elle récupère la mécanique.

Carrosserie et dimensions

L'Enyaq a apparemment les mêmes proportions que la Volkswagen. Pourtant sa longueur est de 4649 mm contre 4584 mm pour l'ID.4. L'empattement est de 2765 mm, contre 2771 mm pour VW. La Tchèque est plus large (1879 mm vs 1852 mm), mais plus basse (1616 mm vs 1631 mm). Toutefois, malgré quelques similitudes de profil, le style est bien différent. L'Enyaq joue sur le classicisme. Point de lignes futuristes, tout comme la finition à bord.

Skoda Enyaq iV 2021

Intérieur et coffre

Voiture électrique rime souvent avec technologies numériques. Pas de compteur à bord de l’Enyaq, mais un cockpit virtuel de 5,5 pouces. Un peu décevant, car non personnalisable. Par contre, l’affichage tête haute est nettement plus évolué avec la possibilité de bénéficier de la réalité augmentée. Elle affiche des indications de sécurité et de navigation directement sur la route et sur les véhicules. Néanmoins, la Škoda Enyaq a gardé l’esprit de famille dans son habitacle très spacieux et « intelligent » avec plein d’espaces de rangement, de prises (USB, USB C ou 230 V selon les packages) et de petites astucescomme le grattoir caché dans la paroi du coffre de 585 litres. Mais surtout, quelle place et quel confort à l’arrière ! Le pied pour le dos, les jambes et les genoux !

Skoda Enyaq iV 2021

Spécifications et performances

Techniquement, le « made in VW » est inscrit dans les gènes de l’Enyaq. La version 80 essayée ici a d’ailleurs la même motorisation et la même batterie que sa cousine allemande : 150 kW (204 ch), 310 Nm et 82 kWh bruts (77 kWh nets). Ce SUV est une propulsion, avec moteur à l’arrière. Grâce à ses 150 kW et 310 Nm entraînant l’essieu arrière, l’Enyaq 80 ne rechigne pas à accélérer. Ce qui a le don de réveiller les passagers arrière, car le moindre coup de cravache provoque une réaction de la monture.

Skoda Enyaq iV 2021

Autonomie et charge

Théoriquement, le rayon d’action est de 537 km (WLTP). Plus sérieusement, avec une consommation de 20 kWh/100 km, on peut tabler sur près de 380 km en usage quotidien et 300 km garantis sur autoroute. En partant avec la batterie à 100 %. Pour les trajets plus longs, le recours aux bornes (ultra)rapides ne sera vraiment efficace qu’avec le chargeur intégré de 125 kW. Or, celui-ci est en option à 520 €. Sinon, il faut se contenter de 50 kW de série. Cela fait donc plus de 1 heure de patience pour espérer récupérer 200 km d’autonomie.

Skoda Enyaq iV 2021

Comportement au volant

Sur la route, pas question de rythme endiablé ; la masse, le gabarit et le châssis sont incompatibles avec la conduite délurée. Il y a bien quatre modes de conduite, mais la subtilité des réglages ne crée pas de grand écart eux. De plus, le choix du monde de conduite ne semble guère influencer outre mesure l’autonomie, du moins pas autant que le comportement du conducteur. Le sélecteur offre la possibilité d’avancer en mode D ou en mode B. Ce dernier accentue le ralentissement de la voiture à la levée du pied droit de l’accélérateur pour augmenter la régénération au freinage. Un peu trop même. En D, l’inertie joue aussi son rôle pour la conduite anticipative « one pedal », avec un peu d’entraînement. Cette décélération facilite même le freinage avec la pédale de gauche. Laquelle est docile avec une attaque progressive, rassurante et efficace. 

Prix belge Škoda Enyaq iV 80

La variante 80 de 150 kW avec la batterie de 82 kWh débute à 46.075 €. L’Enyaq 60 débute à 39.775 € avec 132 kW (180 ch) avec une batterie de 62 kWh. Il faut toutefois envisager des options presques indispensables comme le chargeur DC intégré de 125 kW pour la 80 et de 100 kW pour la 60, facturé 520 €. Autre option quelque peu mesquine : la pompe à chaleur. 1205 € à débourser pour réduire l’impact de la climatisation sur l’autonomie, surtout en hiver et par fortes chaleurs ! D'ailleurs, le nombre de finitions (4), de packages (une vingtaine !) et d’options ne facilite pas la tâche de l’acheteur. À coups de 500 € par-ci, 1000 € par-là, voire 1500 €, cela peut vite gonfler.

>> Škoda Enyaq iV : découvrez tous les modèles, versions et prix

Skoda Enyaq iV 2021

Škoda Enyaq iV 80 - verdict du Moniteur Automobile

Sereine et confortable sur la route, la Škoda Enyaq iV n’est pas donnée. Mais elle a de sérieux atouts pour se défendre au sein de la catégorie de SUV électriques. À commencer par sa cabine XL, le soin de la finition et son style classique, ainsi que par le réglage de son châssis, rassurant et apaisant. Malgré le lien de parenté évident avec la Volkswagen ID.4, certains ingrédients traditionnels de la recette tchèque « Simply Clever » sont présents. Reste que ce SUV 100 % électrique est aussi capable, dans sa version « 80 » avec la plus grande batterie, d’emmener la tribu en voyage, à condition de faire les bonnes pioches dans les options pour éviter les longues attentes à côté de la borne sur autoroute…

  • Confort et habitabilité
  • Autonomie (Enyaq 80)
  • Finition et décor à bord
  • Esprit Škoda moins marqué
  • Chargeur intégré 50 kW de série
  • Surcoût pour usage polyvalent

Dans cet article : Skoda, Skoda Enyaq

Web Editor - Specialist Advice

NEWSLETTER