Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Quel modèle mérite de recevoir le prix de la meilleure voiture 2021 ?

Quel modèle mérite de recevoir le prix de la meilleure voiture 2021 ?

Voter

Sport auto / Peugeot 9X8, objectif 24 Heures du Mans

Le Moniteur Automobile s'est rendu au siège de Peugeot Sport pour jeter un coup d'œil à la 9X8, l'Hypercar (LMH) avec laquelle les Français participeront au WEC 2022, le championnat du Monde d'endurance, et aux 24 Heures du Mans en 2023.

Sommaire :

Versailles, 5 juillet 2021. Dans une zone d'entraînement militaire de l'Allée des Marronniers à Versailles, des cadets s'entraînent pour le défilé de la Fête nationale, tandis qu'en face, d'autres troupes préparent une expédition qui se situe un peu plus loin dans le futur. Au siège de Stellantis Motorsport, précédente demeure de Citroën Racing, les Français travaillent sur leur nouveau bolide du Mans : la Peugeot 9X8.

Nous n'avons pas l'occasion de voir une voiture finie, et il y a une bonne raison à cela : elle n'est pas encore là. Cette 9X8 grise est un modèle d'exposition non roulant, sans moteur ni mécanique. Le V6 biturbo est en construction, le reste est encore en phase de conception et les premiers essais routiers ne sont prévus que pour la fin de l'année. Peugeot devrait faire rouler son nouveau bolide au Mans pour la première fois en 2023, bien qu'ils n'aient pas encore précisé si la voiture engagée en 2022 le sera dès le début de la prochaine saison du WEC, ou après Le Mans.

Le retour des Français sur la scène est très attendu, car ils seront en concurrence avec les David et Goliath déjà présents cette saison, à savoir l'artian Glickenhaus et le géant Toyota. À partir de 2023, Ferrari sera également en compétition dans la catégorie des Le Mans Hypercars (LMH), et Audi et Porsche rejoindront également dans la mêlée. Ils seront, par contre, engagés dans la catégorie LMDh, moins chère mais d'un niveau de performance équivalent grâce à une balance de performances.

Pas d'aileron arrière

La FIA et l'ACO ont adapté le nouveau règlement LMH aux besoins des principaux constructeurs automobiles, en mettant l'accent sur des coûts - relativement - bas et une grande liberté esthétique, afin de permettre un clin d'œil promotionnel aux voitures de série. D'où les blocs optiques Peugeot reconnaissables, avec ces 3 bandes verticales de LED, tandis que le groupe motopropulseur hybride constitue une passerelle pratique vers les voitures rechargeables du catalogue.

À noter : il n'y a pas d'aileron arrière séparé. Les Français sont convaincus qu'ils peuvent générer suffisamment d'appui aérodynamique même sans cet appendice. La conception de cette gigantesque fusée terrestre - nous estimons qu'elle mesure plus de 5 mètres de long - a été réalisée en concertation avec le bureau d'études des voitures de série ; nous osons toutefois soupçonner que quelques modifications seront apportées pour la préparer à la course. Le gris est un clin d'œil provisoire à la 508 PSE, mais cela aussi va changer.

V6 hybride

Au cœur de la voiture se trouve un V6 biturbo de 2,6 litres produisant 680 ch, tandis que l'essieu avant est équipé d'un moteur électrique qui ajoute 200 kW. D'où le "X" dans le nom, car il s'agit d'une voiture à quatre roues motrices. La batterie de 900 volts logée derrière le conducteur provient de Saft, une filiale de Total. Le moteur électrique ne fonctionne qu'à partir de 120 km/h, et selon la réglementation, le tandem ne peut jamais délivrer plus de 500 kW aux roues, ce qui signifie que lorsque le moteur électrique est actif, le moteur thermique délivre une puissance réduite.

Pour l'instant, la Peugeot 9X8 n'a pas roulé un seul mètre, les Français se limitant à un travail intensif sur simulateur. Il ne s'agit pas pour autant d'ergothérapie, les pilotes (Kevin Magnussen, Loïc Duval, Jean-Eric Vergne, Paul di Resta, Mikkel Jensen et Gustavo Menezes) passent leurs journées entières à pianoter sur le volant de l'ordinateur pour peaufiner le design avant qu'il ne soit moulé en carbone et en aluminium.

Trois victoires

Peugeot a du retard à rattraper dans le championnat WEC, dont la première édition a eu lieu en 2012, où elle devait concourir avec la 908 Hybrid4, une hybride Diesel. Juste avant le départ de la saison, les Français se sont retirés - la situation financière de l'entreprise était devenue trop précaire pour une campagne coûteuse en courses d'endurance. Mais exactement une décennie plus tard, les voilà de retour avec cette 9X8.

Jusqu'à présent, la marque au lion a pu gagner 3 fois au Mans, en 1992 et 1993 avec la 905 Evo 1B et en 2009 avec la 908 HDi.

Journaliste AutoGids/AutoWereld

NEWSLETTER

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.