Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

>> Découvrez gratuitement à quel prix vous pouvez vendre votre voiture

>> Découvrez gratuitement à quel prix vous pouvez vendre votre voiture

Estimer

Modèles à venir / Jeep et Fiat : nouveaux petits SUV sur base PSA en 2022 et 2023

L’usine FCA de Tychy en Pologne va produire 3 nouveaux SUV pour Fiat, Jeep et une autre marque du groupe Stellantis. S’agira-t-il d’Alfa Romeo ?

Sommaire :

Le groupe Stellantis a avalisé le lancement de la production de 3 nouveaux SUV de petit format basés sur la plateforme CMP (ex-PSA) pour Jeep, Fiat et une troisième marque qui devrait être Alfa Romeo. Ces modèles seront produits dans l’usine polonaise de Tychy, actuellement en charge de la Fiat 500 et de la Lancia Ypsilon. Le modèle Jeep est prévu pour novembre 2022 et son homologue Fiat pour Avril 2023. Le troisième larron sera-t-il l’Alfa Romeo Brennero ou un premier SUV Lancia ?

3 petits SUV

Les trois modèles qui seront produits dans l’ex-usine FCA utiliseront tous les trois la plateforme CMP conçue par PSA et deviendront donc des cousins techniques des DS3 Crossback, Peugeot 2008 et Opel Mokka, entre autres. Pour Jeep, il s’agira d’un ajout à la gamme actuelle, qui se placera un cran sous le Renegade, devenant le plus petit modèle de la gamme américaine et, de prime abord, le premier à ne pas proposer de transmission intégrale sur au moins un de ses versions, mais pourrait bénéficier d’une variante 100 % électrique… Jeep vendra-t-il son âme au diable sur l’autel de la rentabilité ? Cette nouvelle Jeep entrera en production dès novembre 2022.

Pour Fiat, ce nouveau petit SUV-Crossover devrait fortement s’inspirer du concept Fiat Centoventi, présenté au salon de Genève en 2019. Il devrait faire le lien entre l’actuelle Fiat 500 X et la Fiat Panda Cross, ici aussi sans possibilité de transmission intégrale, mais avec la perspective d’une version électrique.

Le troisième modèle devrait être estampillé Alfa Romeo et il s’agirait alors du Brennero, modèle annoncé sous le Tonale. Aucune confirmation n’a encore été apportée à ce propos par Stellantis. Mais c’est la piste la plus plausible et probable. Seule autre alternative, un petit SUV ou crossover badgé Lancia, afin de relancer la marque sur d’autres marchés que l’Italie et apporter une alternative axée sur le chic et le style « premium » au DS3 Crossback et éviter une surenchère « généraliste » face aux Peugeot 2008, Opel Mokka et Fiat « Centoventi » déjà existants ou en instance de lancement, le Jeep restant – a priori – un produit à part sur le plan de l’image.

300.000 véhicules produits

L’objectif de l’usine de Tychy – qui bénéficierait d’un investissement de plus de 200 millions € consenti par le gouvernement polonais – sera de produire 300.000 véhicules par an, répartis à raison de 130.000 Jeep, 110 Fiat et 60.000 Alfa Romeo (ou Lancia, vu le volume beaucoup plus « premium »). Toutefois, le site aurait une capacité extensible à 400.000 unités annuelles.

Moteurs essence, hybride ou électrique

Selon toute vraisemblance, Le petit SUV Jeep débuterait sa carrière commerciale avec un moteur essence fin 2022 avant l’arrivée d’une mouture à hybridation douce en février 2023 et une motorisation 100 % électrique début 2024. Une programmation « inverse » de son homologue Fiat, lui aussi lancé en thermique essence avant de voir arriver la version électrique en mai 2023 tandis que l’hybride doux attendrait début 2024. Quant à l’Alfa Romeo, sa carrière débuterait en 100 % électrique 2 roues motrices avant de s’élargir à un modèle hybride traction avant également au premier trimestre 2024 et une itération à transmission intégrale au trimestre suivant, équipé d’un moteur électrique sur chaque essieu. Une option technique qui constituerait une exclusivité au sein de la famille des petits SUV « Stellantis », mais qui se retrouverait en toute logique sur son cousin Jeep.

Source : Automotive News

Web Editor

NEWSLETTER

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.