Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

MY GREEN CAR

Tout sur les voitures "vertes" dans MY GREEN CAR

DECOUVRIR

Mobilité / Parking de dissuasion peu dissuasif

À Anderlecht, en bordure de Ring, un parking de dissuasion de 1350 places a été installé en mai dernier à la station de métro CERIA. Or, malgré sa gratuité temporaire, il n’est rempli qu’à 20 % environ. Échec ?

Sommaire :

La Belgique est parfois complexe. Ainsi, un grand parking à la limite de la Région bruxelloise, au CERIA/COOVI d’Anderlecht, a été ouvert en mai dernier pour permettre aux navetteurs de laisser leur voiture en bordure de Ring avant de finir leur trajet en métro ou en bus. Sur les 1350 places disponibles, le taux de remplissage tourne actuellement autour des 260 places selon RTBF Info. Pourtant, il est gratuit jusqu’en janvier 2020 pour « tester » la multimodalité. Ensuite, ce sera 60 €/an pour l’abonnement Park Ride, plus 1,5 € par jour et l’abonnement STIB jusqu’à 500 €/an. Pour un usage occasionnel, sur présentation d’un ticket de transport en commun, le forfait sera de 3 €/jour dès le 1er janvier 2020. Sinon, ce sera 1 €/h, 3 € pour toute une soirée (19h > 1h) ou 15 € pour 24 h.

Problème régional

Le navetteur qui a déjà subi plus d’une heure de files pour rejoindre Bruxelles, est-il prêt à débourser près de 75 € par mois pour les 3 ou 4 derniers kilomètres avant de parfois rejoindre le parking ou le garage mis à sa disposition par son employeur ? Certes, il n’est pas inutile de prévoir des parkings de délestage P+R raccordés au métro et à des lignes de trams et de bus. Cela évite de circuler dans un centre urbain où le stationnement peut être problématique. Or, malgré le métro et deux lignes de bus (dont une De Lijn), le CERIA/COOVI n’est pas desservi par une ligne de tram. Ensuite, sa localisation ne permet pas d’éviter les principaux embouteillages avant Bruxelles, notamment parce qu’il n’est pas installé en amont d’un échangeur important. Or, il faudrait pour cela qu’il soit en Région flamande ou wallonne…

Signalisation défaillante

L’autre principal souci du parking CERIA/COOVI est également d’ordre régional. Il est peu signalé sur le Ring (essentiellement en Région flamande). La Région bruxelloise doit négocier avec ses homologues pour mettre en place une signalisation jusqu’à 20-30 km avant Bruxelles. Mais même à grand renfort de panneaux, le taux de remplissage n’est pas garanti. Certains navetteurs l’utilisant actuellement avouent, d’après la RTBF, qu’ils ne le feront plus une fois qu’ils devront payer leur place ! Le parking de Kraainem est accessible avec un abonnement gratuit et son taux de remplissage rencontrerait la demande : plus de 80 %. Mais est-il utilisé par les navetteurs des Brabant wallon et flamand ou par ceux des communes voisines ? Quant aux autres parkings P+R bruxellois, libres et gratuits, ils sont bien vite saturés à l’image de ceux de Stalle et Delta proposant chacun 350 places.

Rédigé par le

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.