Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.
Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

Industrie et économie / Pour Volkswagen, la crise des puces perdurera en 2023

Rédigé par Frédéric Kevers le

Le groupe allemand estime que les problèmes d’approvisionnement en semi-conducteurs constitueront encore un frein pour l’industrie automobile en 2023 et qu’un retour à la « normale » est peu probable.

Sommaire :

Outre la pandémie de Covid-19, le conflit en Ukraine a eu un impact considérable sur l’industrie automobile en termes d’approvisionnement de composants électroniques et de câblages électriques, indispensables à la fabrication des voitures. Une situation qui connaît certes un (très) léger mieux depuis quelques semaines. Cependant cette tendance à la hausse de la production – et donc de la fourniture – de semi-conducteurs et de faisceaux de câbles reste largement insuffisante et le problème ne devrait pas être solutionné avant fin 2023… voire jamais, selon Murat Aksel, responsable des achats pour Volkswagen.

 >> Lisez aussi – Pénurie de puces : jusqu’en 2023 ou 2024

 Problème structurel

La dépendance à l’Asie et à l’Ukraine pour la production de ces éléments devenus fondamentaux pour l’automobile moderne a démontré la nécessité de revoir le schéma industriel pour revenir à une production plus locale et basée sur des fournisseurs multiples. Des décisions ont été prises dans ce sens avec différents projets de construction d’usines en Europe et aux États-Unis pour la production de semi-conducteurs, tandis que des pays comme le Maroc se positionnent en alternatives à l’Ukraine pour les faisceaux électriques.

Pour M. Aksel, « Les investissements pour de nouvelles capacités sont maintenant sur la bonne voie, mais il y aura probablement encore un déficit structurel en semi-conducteurs jusqu'à 2023 inclus. C'est un problème structurel qui ne peut être résolu aussi rapidement", a-t-il déclaré. "Il faut des années pour mettre en place de nouvelles capacités », a-t-il déclaré à nos confrères d’Automobilwoche.

Les constructeurs doivent donc revoir leur structure d’approvisionnement et se ménager des « sites de secours » pour palier à d’éventuelles nouvelles perturbations géopolitiques, même si un tel plan de « double capacité » n’est pas viable sur le long terme, comme l’estime M. Aksel. Et si la solution était tout simplement frappée au coin du bon sens ? En faisant appel à plusieurs fournisseurs différents avec des sites de production localisés dans différentes régions du monde, permettant une fourniture « locale » plus rapide, efficace et économe en termes d’empreinte écologique ?

Web Editor

Actus

Dernières actualités recommandées

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.