Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.
Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

Que recherchez-vous ?

Industrie et économie / TVR prépare son futur électrique

Alors qu’il n’a toujours pas entamé les livraisons de la nouvelle Griffith, l’artisan anglais TVR se prépare déjà à un avenir électrique en s’associant à Ensorcia Metals Corporation, une société d'extraction de lithium.

Sommaire :

Chez TVR, on aime les projets plus que les réalisations parfois. Alors qu’il faudra attendre encore deux ans – au moins – avant les premières livraisons de la Griffith, l’artisan britannique a d’ores et déjà annoncé un partenariat avec la société Ensorcia Metals Corporation, spécialisée dans l’extraction de lithium « vert ». Un accord en prévision des futurs modèles électrifiés de TVR.

« L'accès à la technologie avancée des véhicules électriques, y compris l'approvisionnement en lithium vert par le biais d'un processus de pointe respectueux de l'environnement, est un élément extrêmement important pour garantir que TVR devienne une entreprise durable et nette zéro. » (Les Edgar, président de TVR)

Ensorcia Metals Corporation a développé et breveté un procédé d’extraction du lithium considéré comme durable. Un atout non négligeable dans la perspective de fabriquer des batteries plus respectueuses de l’environnement et d’atteindre la neutralité carbone à l’avenir.

Entreprise publique

Confrontée à de nombreux obstacles – principalement financiers - depuis sa renaissance, TVR a bénéficié d’un prêt de 2 millions £ (2,37 millions €) dans le cadre du Coronavirus Business Interruption Loan Scheme (CBILS) du gouvernement britannique. Insuffisant quand on sait que le constructeur visait un financement de 25 millions £ (29,6 millions €) pour assurer le développement de la Griffith.

>> Lisez aussi - TVR Griffith : V8 et fond plat

Toutefois, l’entreprise a vu arriver à son capital un investisseur original puisque le gouvernement gallois a acquis 3 % des parts. Une transaction qui prend toute son importance car elle change le statut de la société, désormais financée par l’état et donc obligée de passer par des appels d’offres à l’échelle européenne pour certains chantiers, dont la rénovation de son usine. Un artisan automobile devenu « entreprise publique », original !

 

Web Editor

NEWSLETTER

Actus

Dernières actualités recommandées

Trouvez l'assurance qui vous convient.
  • Trouvez l'assurance qui vous convient.

  • Le Moniteur Automobile, en partenariat avec Hopala, vous aide à trouver l'assurance auto qui correspond le mieux à vos besoins.

  • Commencer la recherche

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.