Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Quel modèle mérite de recevoir le prix de la meilleure voiture 2021 ?

Quel modèle mérite de recevoir le prix de la meilleure voiture 2021 ?

Voter

Industrie et économie / Renault, Veolia et Solvay associés pour le recyclage des métaux de batteries

Le Groupe Renault va mettre en place un écosystème de recyclage des métaux de batteries électriques usagées en partenariat avec Veolia et Solvay.

Sommaire :

Le Groupe Renault, Veolia et Solvay s’associent pour créer un écosystème circulaire de recyclage des métaux qui constituent les batteries de véhicules électriques. Pour le constructeur automobile, l’expert en gestion des ressources et le spécialiste de la chimie avancée, l’objectif est triple : préserver les ressources, réduire les émissions de CO2 et générer de la valeur.

Écosystème circulaire

Le groupe automobile français vient donc se greffer au partenariat créé en septembre 2020 par Veolia et Solvay pour y apporter son expertise en matière de batteries pour véhicules électriques. Les compétences complémentaires des trois sociétés constituent un avantage stratégique qui leur permettra de conserver une véritable compétitivité sur un marché qui devrait voir ses ventes multipliées par 10 en 10 ans. En 2020, 10 millions de VE étaient en circulation dans le monde et ce nombre devrait passer à 100 millions d’ici 2030.

Sachant que le principal élément qui justifie le tarif très élevé des VE aujourd’hui tient au prix des batteries qu’ils embarquent, maîtriser le coût de cet élément fondamental de la mobilité électrique représente un enjeu d’importance qui ira en s’amplifiant.

 En effet, l’un des facteurs imputant un prix conséquent aux batteries n’est autre que l’approvisionnement en matières premières, qu’il s’agisse d’extraction, de raffinement-transformation ou de transport de ces dernières, à plus forte raison pour les métaux rares. Posséder et gérer un écosystème circulaire de récupération, traitement et réutilisation de ces métaux favorise une réduction conséquente des coûts de production des batteries et diminue l’impact environnemental et humanitaire de ladite production dans sa globalité en amenuisant les besoins de matière première « fraîche », donc l’extraction et la pollution qu’elle engendre comme l’exploitation humaine qu’elle induit.

Actuellement, le consortium n’en est qu’à la phase expérimentale via la création d’une usine pilote située en France et qui permette l’extraction et la purification des métaux contenus dans les batteries usagées.

Déclarations

Luca de Meo, CEO de Renault : « Le Groupe Renault a une approche globale du cycle de vie des batteries : depuis la réparation pour prolonger leur durée de vie automobile, en passant par le développement d’applications de seconde vie pour le stockage de l'énergie, jusqu’à la mise en place d'un système de collecte et de recyclage des batteries. Aujourd'hui, nous sommes fiers de renforcer notre engagement environnemental en nous associant à Veolia et Solvay. Dans un contexte de mobilité électrique croissante, notre objectif est de mettre en œuvre des solutions de recyclage innovantes et sobres en carbone afin d'ouvrir la voie à un approvisionnement durable en matériaux stratégiques pour les batteries. Ensemble, nous allons tirer avantage de notre présence sur l'ensemble de l’écosystème électrique en Europe pour asseoir une position forte sur le marché stratégique des matériaux de batteries et générer de la valeur au-delà de l’automobile. »

Antoine Frérot PDG de Veolia : « Face à l'ampleur des enjeux environnementaux auxquels le monde est confronté, la transformation écologique est une urgence. Avec le Groupe Renault qui rejoint Veolia et Solvay, nous faisons collectivement un pas de plus vers des solutions en circuit fermé pour préserver les ressources naturelles. Cela montre comment des entreprises travaillant ensemble peuvent imaginer et mettre en œuvre de nouvelles solutions qui améliorent notre environnement et renouvellent nos économies. »

Ilham Kadri, CEO du Groupe Solvay : « Ce consortium est un bel exemple de partenariat dans la chaîne de valeur qui permet de créer une économie circulaire pour les métaux de batteries. Nous sommes ravis que le Groupe Renault rejoigne le consortium, en tant que partenaire stratégique dans la boucle circulaire. Leur apport de matières premières pour le recyclage permet en effet de réinjecter les métaux purifiés dans le cycle de la batterie. Ce projet illustre d’ailleurs la manière dont Solvay joint le geste à la parole dans le cadre de son plan de développement durable Solvay One Planet, qui vise à au moins doubler nos revenus générés dans une économie circulaire d'ici 2030. »

Photo : Olivier Guerrin, Photothèque Veolia

Web Editor

NEWSLETTER

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.