Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

>> Découvrez gratuitement à quel prix vous pouvez vendre votre voiture

>> Découvrez gratuitement à quel prix vous pouvez vendre votre voiture

Estimer

Industrie et économie / L’Arabie saoudite veut sa propre marque de véhicules électriques

L’Arabie saoudite veut créer un constructeur automobile national qui produirait des véhicules électriques.

Sommaire :

La folie de la mobilité électrique n’a pas de limites et touche même les rois du pétrole ! L’Arabie saoudite étudie la possibilité de lancer son propre constructeur de voitures électriques avec la volonté de lancer la production au plus tard en 2022. Mais comment les Saoudiens comptent-ils procéder pour développer une marque aussi vite ?

Réduire la dépendance au pétrole

Derrière la démarche des dirigeants saoudiens se cache une volonté de minimiser la dépendance au pétrole de leur économie nationale. Avec le déclin programmé des voitures à moteur thermique traditionnel au profit de véhicules électriques, à hydrogène ou utilisant des carburants synthétiques, les rois du pétrole sont conscients qu’un pan important de leur puissance économique risque de s’amenuiser, voir s’effondrer, dans les deux prochaines décennies. Il leur faut trouver une alternative.

Si le pays du pétrole est également le pays du soleil et peut envisager de produire et monnayer de l’électricité « verte » à grande échelle mais sans possibilité de diffusion mondiale. Et si vous ne pouvez plus vendre de carburant pour les voitures du monde entier, vendez des voitures au monde entier !

L’Arabie saoudite a donc fait appel à des consultants – dont le Boston Consulting Group selon Bloomberg – pour évaluer la pertinence de créer une marque de véhicules électriques nationale et selon quelles procédures. Le gouvernement avait déjà avancé quelques pions en investissant dans Tesla en 2018 pour revendre ses actions juste avant l’explosion boursière de la marque en 2019-2020. Dans la foulée le fonds souverain d’Arabie saoudite investi 1 milliard $ (830.000.000 €) dans la start-up Lucid Motors avec qui il envisage d’ériger une usine à Jeddah (Arabie saoudite).

Made in Saudi Arabia

Dans un point presse en janvier 2021, le responsable du fonds souverain du royaume a confirmé la volonté de l’Arabie saoudite de développer la fabrication locale, comme le rapporte l’agence Bloomberg : « Maintenant, nous sommes en train d'examiner les appareils électriques. En ce qui concerne les voitures, il y a plus d'un projet que nous examinons actuellement, et ils seront exécutés cette année ou l'année prochaine au plus tard. »

Reste à savoir quel type de voitures électriques l’Arabie saoudite veut produire. S’agira-t-il de véhicules haut de gamme à forte marge ou d’une production de masse pour des modèles plus abordables et à plus grande diffusion ? Il sera intéressant de découvrir ultérieurement les développements de ce projet de constructeur « national ». Rappelons que Lucid Motors a annoncé l'arrivée prochaine d'un SUV électrique partageant ses composants avec la berline Air. De quoi permettre d'envisager une version "saoudienne" dudit SUV, toujours très prisé au Moyen-Orient et dans le monde entier.

Web Editor

NEWSLETTER

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.