Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Le salon de l'auto depuis votre salon - C'est facile de choisir!

Le salon de l'auto depuis votre salon - C'est facile de choisir!

découvrir

Industrie et économie / Le Groupe Renault s’associe à Faurecia pour le stockage d’hydrogène.

Le Groupe Renault va développer des systèmes de stockage d’hydrogène pour utilitaires légers en collaboration avec le spécialiste Faurecia.

Sommaire :

Pour les constructeurs généralistes, la division des véhicules commerciaux – principalement des utilitaires légers – représente un enjeu commercial et industriel important. Or, les contraintes écologiques édictées par les instances européennes imposeront une mobilité « 0 émission » qui laisse les motorisations électriques en solution privilégiée. Pour des utilitaires aux dispositions plus adaptées, la pile à combustible constitue une option intéressante. Dans cette optique, le Groupe Renault a conclu un accord avec Faurecia pour le stockage de l’hydrogène.

Hydrogène vert ?

Faurecia fournira donc au Groupe Renault – dès la fin 2021 – des systèmes de stockage à hydrogène destinés à une première flotte de véhicules utilitaires légers (VUL). Si l’usine Faurecia actuelle de Bayans (France) devrait suffire pour ce premier lot, une éventuelle augmentation des volumes de ventes serait absorbée par une seconde usine, nouvelle, qui devrait être érigée par Faurecia à Allenjoie (France) et spécifiquement dédiée aux systèmes de stockage d’hydrogène.

Permettant un plan grand rayon d’action tout en nécessitant des temps de ravitaillement sensiblement plus courts que les batteries classiques généralement utilisées sur les véhicules électriques particuliers, la pile à combustible alimentée à l’hydrogène constitue une solution toute indiquée pour des véhicules à usage utilitaire qui nécessitent des volumes de production moindres que les véhicules particuliers et offrent davantage de liberté dans l’implantation de la pile à combustible. Reste cependant à voir comment sera calculé l’indice global d’émissions par l’UE à l’avenir. Car si le cycle complet du véhicule et de son carburant sont pris en compte, la production d’hydrogène encore majoritairement dépendante de l’exploitation d’énergies fossiles ne permettra pas la neutralité carbone. Reste la solution de l’hydrogène vert, qui demande à être vérifiée dans les faits. Cependant, produire de l’hydrogène « durable » en quantités suffisantes pour des flottes de véhicules « limitées » aux utilitaires légers et au transport routier semble plus facilement envisageable que pour le parc automobile particulier.

Mathias Miedreich, vice-président exécutif de Faurecia Clean Mobility, déclare : "Ce partenariat est une illustration importante de notre vision commune concernant l'expansion de l'utilisation de l'hydrogène comme pierre angulaire de la transition énergétique et de la mobilité zéro émission. La technologie hydrogène pour les véhicules électriques est appelée à prendre une place importante dans le mix de motorisation d'ici 2030 et, à ce titre, Faurecia consacre d'importantes ressources pour accélérer son déploiement".

Gilles le Borgne, Directeur de l'ingénierie Groupe Renault, ajoute : "Cette collaboration sur les réservoirs à hydrogène s'inscrit dans notre stratégie visant à offrir une solution hydrogène prête à être commercialisée sur le marché du véhicule utilitaire léger et à atteindre une part de plus de 30 % de ce marché en forte croissance en Europe. Elle soutient l'ambition que nous partageons avec notre partenaire Plug Power de construire une offre unique sur l’ensemble de la chaîne de valeur de la pile à combustible et de l’hydrogène vert, ainsi que de nouvelles d’activités génératrices de valeur en France".

Rappelons que la France a décidé d’investir dans l’hydrogène vert en mettant sur pied un plan hydrogène financé à hauteur de 7 milliards € afin de soutenir la production d’hydrogène « vert », avec pour objectif de « décarboniser » l’industrie et les transports.

 

 

Web Editor

NEWSLETTER

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.