Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

MY GREEN CAR

Tout sur les voitures "vertes" dans MY GREEN CAR

DECOUVRIR

Edito / Vive les vacances !

Nos autos d’aujourd’hui sont plus aptes aux longs trajets que celles d’hier.

Sommaire :

«Nationale 7, Il faut la prendre qu’on aille à Rome à Sète, Que l’on soit deux, trois, quatre, cinq, six ou sept, C’est une route qui fait recette, Route des vacances…» La route des vacances, telle que la chantait Charles Trenet il y a longtemps, avant les autoroutes et les billets d’avion à 30 balles, faisait déjà partie des vacances. C’était en 1955. Partir était une aventure, un voyage, surtout à une époque où la fiabilité des voitures faisait craindre le moindre coup de chaud. Tant pis, on mettrait le temps qu’il faudrait, en s’arrêtant éventuellement dans un «routier» à midi, d’où, après un petit canon, on repartirait pour quelques heures de conduite dans des habitacles surchargés et surchauffés. Mais même si les conditions de circulation et le contexte ont profondément changé depuis, l’automobile reste un moyen de départ en vacances privilégié pour nombre d’entre nous. Même à l’heure où un billet d’avion coûte moins cher qu’un billet de train, même à l’heure de la renaissance des «trains-couchettes», prisés dans les années 70 avant de disparaître puis d’amorcer aujourd’hui un retour timide. Plus spacieuses, plus confortables, plus économes, moins polluantes et plus sûres, nos autos d’aujourd’hui sont plus aptes aux longs trajets que celles d’hier, mais partir a toujours le même parfum d’aventure. À condition de considérer que le chemin compte autant, voire plus, que la destination. C’est pour que ce chemin reste le plus agréable et sûr possible que nous nous fendons d’un long dossier de 12 pages truffé de conseils, de pièges à éviter, de législation à ne pas ignorer dès lors qu’on se met en tête de partir à l’étranger, seul, en couple ou en famille vers une destination qui nous aura fait rêver des semaines durant. Parce qu’on ne voyage pas en voiture en France comme en Italie ou en Allemagne, qu’il existe des spécificité nationales, voire régionales qu’il vaut mieux connaître pour ne pas se faire surprendre sur place. Pour que la charmante Nationale 7 chère à Charles ne se transforme pas en «Highway to Hell», comme hurlée par ces charmants Australiens quelque 25 ans plus tard. Et si vous partez, n’hésitez à nous suivre sur moniteurautomobile.be, car nos équipes restent sur le pont… Bonnes vacances !

Rédigé par le

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.