Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.
Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

Edito / Le Grand Défi

Rédigé par Xavier Daffe le

Avec sa volonté de bannir toute motorisation qui ne serait pas électrique, la Commission européenne met la charrue avant les boeufs et devra se retrousser les manches pour mettre cette mesure en application.

Sommaire :

Le mercredi 8 mai dernier, le Parlement européen à Strasbourg a ratifié le projet de la Commission d’interdire toute vente de voitures et de camionnettes à essence, Diesel et même hybrides au sein de l’Union dès 2035. Seuls les modèles zéro émission seront encore autorisés à la vente, ce qui sous-entend les électriques, voire ceux dotés de piles à combustible alimentées en hydrogène pour fabriquer de l’électricité destinée à mouvoir le véhicule. Même les projets visant à injecter directement de l’hydrogène dans le moteur ou ceux visant à recourir à un e-fuel ou à un carburant de synthèse sont visés par cette interdiction, ce qui apparaît en définitive logique – en tout cas dans l’optique de la réforme – vu le fait qu’ils continuent à engendrer une combustion interne et donc… des rejets. Mais si vous achetez une voiture thermique en 2024, vous pourrez continuer à l’utiliser et le marché de l’occasion n'est pas touché par cette mesure.

Si vous achetez une voiture thermique en 2024, vous pourrez continuer à l’utiliser et le marché de l’occasion n'est pas touché par cette mesure.

Par ailleurs, pas fous, les constructeurs automobiles européens ont obtenu le droit d’encore produire des voitures thermiques traditionnelles à condition que ce soit pour… l’export, en dehors du territoire européen, donc. La belle hypocrisie. L’automobile a semble-t-il anticipé cette évolution majeure, la plupart ayant annoncé une électrification galopante de leurs gammes pour parfois arriver à la suppression de tout modèle thermique avant cette échéance européenne. Ils sont donc prêts dans l’ensemble. Reste cependant à espérer que cette diversification de l’offre en électriques va aboutir, via des économies d’échelle notamment, à une baisse du prix de vente car pour l’heure, l’électrique reste inaccessible au particulier issu de la classe moyenne, dont – ce n’est pas un scoop – le pouvoir d’achat souffre. Et c’est peu de le dire…

Il va falloir aussi se pencher rapidement sur le développement des réseaux de bornes de recharge, pour le densifier et surtout l’uniformiser, car en l’état, il y a trop de disparités dans les normes et les abonnements, et trop peu de transparence sur les tarifs. L’Europe vient d’imposer un standard unique pour nos chargeurs de GSM, de tablettes, etc. À partir de 2024, ce sera de l’USB-C pour tout le monde, partout en Europe. Au grand dam d’Apple. Mais il aura fallu plus de 10 ans de négociations pour imposer ce standard unique qui tient pourtant de l’évidence. Combien de temps dès lors faudra-t-il pour développer et uniformiser un système de recharge sachant que la problématique est, en l’occurrence, bien plus complexe ? Et vouloir se libérer des énergies fossiles est évidemment louable. Mais comment va-t-on produire cette électricité dont la demande va, de facto, exploser ? Et quid de la sécurité d’approvisionnement en matières premières nécessaires à la production des batteries ? Car, si pour se rendre indépendant du pétrole, on se rend dépendant des fournisseurs (essentiellement chinois) de ces matériaux, on ne fait que déplacer le problème, non ? Bref, si prendre une décision aussi cruciale est une chose, sa mise en application en est une autre. Le défi ne fait que commencer car les questions sont aujourd’hui bien plus nombreuses que les réponses.

 

Rédacteur en Chef Le Moniteur Automobile

Actus

Dernières actualités recommandées

Trouvez l'assurance qui vous convient.
  • Trouvez l'assurance qui vous convient.

  • Le Moniteur Automobile, en partenariat avec Hopala, vous aide à trouver l'assurance auto qui correspond le mieux à vos besoins.

  • Commencer la recherche

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.