Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.
Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

Edito / Édito - 700 millions de Chinois, émoi, émoi, émoi…

Rédigé par Xavier Daffe le 30-11-2022

Face à la genèse d'une déferlante automobile chinoise en Europe, le "moi jamais" constitue-t-il un réflexe salvateur, un baroud d'honneur protectionniste ou un cri d’alarme trop tardif ?

Sommaire :

« Sept cent millions de Chinois – Et moi, et moi, et moi – Avec ma vie, mon petit chez-moi –Mon mal de tête, mon point au foie – J'y pense et puis j'oublie – C'est la vie, c'est la vie… » En 1966 déjà, Jacques Dutronc chantait son émoi face à tant de Chinois, entre autres. Y penser puis oublier. Savait-il alors que ses paroles prendraient une tournure toute particulière près de 60 ans plus tard alors même que l’Europe doit faire face à une invasion annoncée de marques et de modèles de voitures électriques chinoises à brève échéance ? Vous pensez qu’on exagère ? Vous vous dites : « Rouler en Chinoise, moi jamais ! » ? C’est le privilège de l’âge et l’atout de l’expérience : arrivé à un certain stade de sa carrière, on peut prétendre à un peu de recul et de mise en perspective. Cet argument, je m’en souviens bien. Il était brandi il y a déjà 40 ans : « Rouler en Japonaise, moi, jamais ! ». Et il y a 20 ans, c’était cette fois : « Rouler en Coréenne, moi jamais ! ». Résultat des courses : aujourd’hui, Toyota est numéro 1 mondial, le groupe Hyundai-Kia dans le Top 5. Or, ce qui s’annonce à l’horizon avec les marques chinoises risque d’être un phénomène bien plus violent et rapide si l’Europe ne met rien en place.

Pourquoi ? D’abord parce qu’en annonçant la fin du thermique en Europe dès 2035, l’Union européenne ouvre la Route de la Soie à une Chine très en avance sur la maîtrise de toute la chaîne de valeur électrique, quand les marques occidentales sont encore en phase de réflexion, voire d’adaptation de leur outil industriel pour les plus avancées d’entre elles. Mais, en outre, c’est une véritable autoroute que l’Europe ouvre à la Chine, et sans péage encore bien. Ou si peu. C’est ce que déplorait Carlos Tavarès, le puissant CEO de Stellantis, en octobre dernier. En matière de droits de douane, l’Europe n’impose en effet que 10 % de droits d’entrée à ces marques chinoises pour avoir accès au marché européen. Mais qu’une marque occidentale essaye de s’implanter là-bas, et elle devra s’acquitter d’un droit d’entrée de 25 %. Il ne faut pas être un grand économiste pour y voir une forme de distorsion. On n’est clairement pas dans un échange win-win. Nos politiques répondent qu’il faut voir le problème dans son ensemble et qu’en échange, on leur vend pour plusieurs milliards d’euros d’Airbus. Mais la Chine met la dernière main à la pâte de son propre avion de ligne, imminent concurrent de… l’Airbus ! Ben tiens…

Et pour en revenir à l’automobile, il n’est sans doute pas anodin que le PDG de l’opérateur de terminaux automobiles ICO pour les ports d’Anvers et de Zeebrugge se soit récemment inquiété dans les colonnes du Tijd face à la déferlante attendue de voitures chinoises : il va manquer à très court terme d’espace de stockage. Et pourquoi croyez-vous que nombre de concessionnaires automobiles pleurent aujourd’hui pour « prendre » au moins une marque chinoise dans leur portefeuille ? En se présentant dispersée en 27 revendications différentes face à un bloc monolithique qui possède de surcroît une stratégie à très long terme, l’Europe est en passe de devenir le dindon de la farce du commerce mondial. Et donc nous aussi, pauvres concitoyens, les victimes d’une farce pas très drôle. Et moi, et moi, et moi ?

 

C’est une véritable autoroute de la soie que l’Europe ouvre à la Chine, et sans péage encore bien…

 

Rédacteur en Chef Le Moniteur Automobile

AVEZ-VOUS DES QUESTIONS?
Posez-les sur notre AutoForum

Vers AutoForum

Actus

Dernières actualités recommandées

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.