Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Découvrez tous nos nouveaux produits et abonnements ‘Spécial Salon’ !

Découvrez tous nos nouveaux produits et abonnements ‘Spécial Salon’ !

découvrir

Edito / «e»-conoclaste ?

100% électrique, la «e» est parfaitement cohérente avec sa vocation...

Sommaire :

Au risque de me faire tirer dessus à boulets rouges, j’ose avancer que je craque pour la petite Honda e. «Espèce d’écolo-bobo, haha, une petite citadine qui coûte 35.000 €, quelle blague! Et seulement 200 km d’autonomie, c’est sérieux,…?» J’entends d’ici pour les avoir lus sur Facebook des commentaires désobligeants à propos de la dernière création en date de Honda. Bien sûr, tous les avis, dès lors qu’ils sont argumentés, sont respectables. N’oublions cependant pas qu’Honda a commencé son histoire avec des petites voitures rigolotes comme les S500, S600 et S800 des années 60, a fait décoller sa renommée commerciale avec la première Civic de 1972, et s’est ensuite continuellement distingué avec – par exemple –  le premier modèle à 4 roues directrices, le coupé Prélude, l’apparition du VTEC, le lancement des NSX et S2000, sans même parler de son apport au monde du deux-roues (ah, le CB 750 Four!) ou au sport automobile (que serait devenu Senna sans Honda?). Bref, oui, Honda est une marque atypique et c’est ce qui fait sa personnalité. Pour en revenir à la «e», disons qu’elle voit juste, à part pour son prix qui, s’il se confirme, reste élevé. Mais pour le reste, qui fait plus de 200 km dans la journée en ville ou même en trajet périurbain? Bien sûr, elle n’est pas faite pour les gros rouleurs, mais elle n’a jamais prétendu le contraire. Dès lors, l’autonomie théorique conviendra à la plupart des usages pratiques. 100% électrique, elle est parfaitement cohérente avec sa vocation et augmente donc sa pertinence par rapport à des SUV électrifiés qui tiennent du mastodonte. Car les spécialistes s’accordent à dire que l’électricité convient nettement mieux aux petites voitures, si possible légères, qu’à des SUV énormes, qui, pour compenser leur masse naturelle, doivent embarquer d’énormes batteries, qui à leur tour augmentent leur poids, etc… A ce sujet, notons que travailler sur le poids de nos voitures constitue un défi majeur pour les constructeurs face aux enjeux environnementaux et aux normes de dépollution sans cesse plus strictes qui nous attendent. Et puis, on peut ne pas être d’accord, car le jugement est forcément subjectif, mais la bouille de la «e» est craquante. Elle semble de surcroît bien conçue, intelligente à l’intérieur et compacte à l’extérieur, connectée et ouverte sur le monde, conviviale et ludique. Bref, elle est tout à fait en phase avec les tendances qui s’amorcent, voire les anticipe. Iconoclaste, la «e» regarde vers demain… 

Rédigé par le

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.