Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Black Friday

Black Friday : votre abonnement annuel à partir de 60 euros !

J'en profite

Industrie et économie / Volkswagen prêt à abandonner sa Up ?

Réorganisant complètement sa gamme pour les années à venir, Volkswagen pourrait abandonner le segment des pures citadines. L’intérêt de développer ou non une descendance à la Up se discute, en tous les cas, dans les coulisses…

Sommaire :

En marge du salon de Francfort, Herbert Diess, le patron de Volkswagen, a discuté avec nos confrères anglais d’Autocar de l’intérêt ou non de conserver une citadine dans sa gamme à moyen terme. S’il précise d’abord qu’un modèle comme la Up reste importante pour certains marchés, comme le Brésil par exemple où elle est d’ailleurs produite, Herbert Diess confirme également que l’avenir des citadines classiques en Europe paraît plus incertain. « Sur les petites voitures, il est très compliqué de descendre les émissions de CO2/km sous les 95 ou 93g sans ajouter des coûts supplémentaires ». Mais ajouter des coûts dans ce segment très concurrentiel où les clients recherchent avant tout un prix d’accès aussi serré que possible n’est pas aisé. Selon Herbert Diess, cette situation va rendre la présence de citadines équipées de moteurs thermiques au catalogue de plus en plus compliquée. « Un modèle électrique comme l’e-Up aura beaucoup plus de sens dans ce segment à l’avenir » ajoute-t-il. 

Discussion en cours

Herbert Diess précise également que s’il était intéressant de proposer des citadines dans son catalogue pour diminuer les émissions moyennes de sa gamme, la situation pourrait s’inverser à l’avenir. Les modèles des segments supérieurs, profitant de technologies hybrides plus onéreuses, descendront effectivement leurs émissions de CO2 largement sous les 100 g/km. Garder des citadines thermiques classiques, sur lesquels ces solutions hybrides seraient trop coûteuses, reviendrait alors à terme à… relever les émissions moyennes de la gamme ! « ‘Nous avons également besoin que ces petites voitures contribuent à diminuer les émissions moyennes de la gamme. Dans le cas contraire, il faudra alors sérieusement se poser la question de l’intérêt de les conserver. Ou alors de voir dans quelle mesure il serait acceptable d’augmenter les prix » a ajouté Herbert Diess. Avant de constater que vendre des citadines, en Europe du moins, devenait de plus en plus compliqué !

Dans cet article : Volkswagen, Volkswagen Up!

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.