Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Black Friday

Black Friday : votre abonnement annuel à partir de 60 euros !

J'en profite

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Je m'abonne

Essai détaillé / Nissan Leaf 30 kWh : plus d'autonomie

Nissan demande 2.000 € en échange de la garantie de pouvoir parcourir, sur une seule charge de batterie, 50 km de plus au volant de la Leaf. Appliquée à la voiture thermique, cette option paraîtrait exorbitante. Pour une voiture électrique, c’est le prix de la tranquillité.

  • Avis Rédaction 15.00 /20

Sommaire :

L’autonomie n’a jamais été un problème pour les véhicules à moteur thermique – au contraire: avec la diminution généralisée des consommations, les constructeurs tendent plutôt à réduire la contenance des réservoirs à carburant. D’autre part, les rares fois qu’un modèle à carburant fossile peut en recevoir un plus grand, l’option ne coûte presque rien. Rendez-vous compte: 50 km d’autonomie ne représentent pas plus que 3 à 4 litres d’essence ou de gazole pour une voiture commune. La distance parcourue avec un «plein» reste par contre la pierre d’achoppement des voitures électriques. A telle enseigne que Tesla, la startup qui ne construit que des véhicules électriques, propose son (jusqu’ici unique) modèle S en deux versions en fonction de la capacité énergétique de la batterie. Au début, 60 ou 85 kWh. Aujourd’hui, 70 ou 90 kWh.

  • Facilité de conduite et d’utilisation
  • Confort (silence, absence de vibration…)
  • Autonomie enfin intéressante
  • Facilité et choix des recharges
  • Equipement complet (Tekna)
  • Entretien et coût d’utilisation limités
  • Visia de base pas disponible en 30 kWh
  • Longs trajets autoroutiers à éviter
  • Investissement lourd pour un particulier
  • Incitants fiscaux maigres pour le particulier
  • Recharge publique aléatoire en Belgique
  • Pas d’accoudoir central arrière

Dans cet article : Nissan, Nissan Leaf