Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

CALCULE TAXE

Connaître dès maintenant le montant des taxes de ma nouvelle voiture privée

CALCULER

Sport auto / Peugeot : un retour en endurance envisagé !

Un 3e grand constructeur en endurance n’est plus à exclure. Peugeot pourrait être celui-ci ; du moins si les organisateurs du WEC répondent à ses quelques exigences.

Sommaire :

Peugeot va-t-il faire son grand retour dans le championnat du monde d’endurance ? Peut-être bien. La raison ? Elle est simple. Carlos Tavares, le big boss de PSA, n’a jamais caché sa passion pour les sports mécaniques et a toujours laissé entendre que ceux-ci offraient un « plus » non négligeable pour l’image de marque. Aujourd’hui, les deux premières conditions pour ce retour ont été respectées ; les finances de PSA allant mieux et Peugeot ayant remporté le Dakar. Il n’y a donc plus qu’à régler la troisième. Cela ne sera assurément pas une mince affaire...

Revoir les coûts

En effet, ce sont les coûts pour une saison en endurance qui irritent quelque peu les constructeurs. Comme d’autres marques, Peugeot n’est plus prêt à débourser plus de 200 millions d'euros pour une saison. Au salon de Genève, Jean Philippe Imparato, le patron de Peugeot, a donc fait comprendre clairement aux responsables du WEC (World Endurance Championship) qu’il était grand temps de baisser les coûts. Il faudra donc revoir en profondeur le règlement et les contraintes de développement. Ainsi, on pourra espérer revoir – un jour ou l’autre – Audi et Peugeot sur une grille de départ et, peut-être, d’autres constructeurs. Car, pour rappel, dans la catégorie reine LMP1, il n’y a plus aujourd’hui que Porsche et Toyota. Cela dit, aux prochaines 24 heures du Mans, il est clair que le spectacle sera encore d’actualité ; Toyota ayant une sacrée revanche à prendre sur Porsche. Croisons donc les doigts pour que les organisateurs du WEC aient bien pris note du message...

Dans cet article : Peugeot

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.