Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Passer à une voiture plus écologique? Découvrez quel modèle est fait pour vous.

Passer à une voiture plus écologique? Découvrez quel modèle est fait pour vous.

C'est parti

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Essai détaillé / Mercedes GLB 250 4Matic : Entre la GLA et la GLC

Sommaire :

En bref

  • La dynamique

    Les 224 ch assurent des accélérations puissantes et largement suffisantes. Sur les grands axes, le GLB 250 se révèle même assez dominant dans le trafic. Sur le réseau secondaire, ses suspensions typées confort n’invitent pas à rouler couteau entre les dents: le GLB est un SUV actif, mais pas sportif. En 4Matic, le GLB se révélera plus sûr tout en comblant les besoins de nombreux professionnels obligés de mettre les roues dans la boue et/ou de tracter des attelages pesants.

  • Sécurité

    On déplore que, pour un véhicule premium à vocation familiale, le GLB concentre ses 7 airbags autour des passagers avant. Les latéraux arrière restent en option (453,75 €). Cela dit, le GLB a déjà décroché 5 étoiles aux essais Euro-NCAP, preuve de sa bonne conception. Les assistants à la conduite sont nombreux, mais souvent en option. On peste encore contre les réactions abruptes du freinage automatique en cas de franchissement de ligne blanche.

  • Confort

    L’impression d’espace est agréable, les sièges – quoiqu’un peu fermes – mettent à l’aise. Comme souvent au sujet de SUV, nous déconseillons les jantes de 19 ou 20’’ qui détériorent une part du confort du GLB. Les angles de sa carrosserie engendrent quelques turbulences. La modularité, en version 5 place, est bien développée et utile, notamment la banquette coulissante et les dossiers réglables en inclinaison.

  • Sens pratique

    Le point fort du GLB. Le grand hayon (automatisé en option) donne accès à un vaste coffre: jusqu’à 1.800 l en configuration cargo. Le siège avant droit peut se plier en tablette pour faciliter le chargement d’objets longs. Assez long, le GLB offre pourtant une bonne vision périphérique, encore améliorée par l’option caméras à 360° avec fonction «vue du ciel». Accès à bord on ne peut plus facile. Pas trop large, le GLB est relativement facile à garer entre les autres voitures.

  • La connectivité

    Le GLB profite de tout ce que l’on connaît déjà avec les Classe A et B, ce qui signifie la présence de ce large bandeau numérique, aux images limpides et éclatantes et aux nombreuses configurations. Point Wi-fi, services connectés, ports USB en suffisance, téléphone dupliqué et/ou rechargé à bord: il ne manque rien au Mercedes pour séduire le geek exigeant.

  • Budget

    Dans l’absolu, ce Mercedes est cher, mais respecte la hiérarchie en se calant bien entre GLA et GLC et en ne se révélant pas plus onéreux que son seul concurrent direct, le Land Rover Discovery Sport. Le moteur 250 impose par contre une fiscalité décourageante et une consommation tout sauf légère. Une version qui ne devrait pas séduire les acheteurs professionnels. Quant aux particuliers, ils se rabattront vite sur le GLB 200 à moteur 1.3.

Mercedes GLB 250 4Matic : Entre la GLA et la GLC
Conclusion / Mercedes GLB 250 4Matic : Entre la GLA et la GLC

Si vos semaines sont comblées d’activités de plein air et/ou que vous travaillez avec votre véhicule sans renoncer à un certain standing, cet authentique SUV polyvalent vous tapera dans l’œil, en particulier dans cette version 4Matic capable de se débrouiller dans le mou et de tracter de bons attelages (2 tonnes). Plus corvéable qu’un GLA et moins «bourgeois précieux» que son grand frère, le GLC: la synthèse semble en tout cas réussie, donc tentante. Cela dit, le 2 litres 224 ch du 250 peine à convaincre, surtout en Wallonie à Bruxelles. Certes, plus musclé et digne de l’étoile ornant sa calandre que le bloc 1.3 Renault-Dacia du GLB 200, mais fiscalement castré et gourmand en sans plomb. Les particuliers privilégieront sans aucun doute le «200», tandis que la clientèle professionnelle trouvera un meilleur compromis dans le 220d 4Matic vendu au même prix.

Lire la suite? Téléchargez GRATUITEMENT l'essai complet!