Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

MY GREEN CAR

Tout sur les voitures "vertes" dans MY GREEN CAR

DECOUVRIR

Nouveaux modèles / Volkswagen ID.3 : la Coccinelle du 21e siècle

Sortie prévue : 01.06.2020

Voilà donc ce qu’on pourrait considérer comme la Coccinelle du 21e siècle. Car pour Volkswagen, les enjeux qui se dressent face à l’ID.3 sont similaires puisqu’il ne s’agit de rien d’autre que de démocratiser la voiture électrique. Un sacré challenge !

Sommaire :

Démocratiser la voiture électrique après l’avoir fait avec l’automobile à pétrole il y a près de 80 ans : voilà l’objectif de Volkswagen avec l’ID.3. Ce modèle ambitionne en effet de proposer la technologie électrique à un prix abordable tout en, ne l’oublions pas, essayant aussi de faire passer la pilule du Dieselgate qui a d’ailleurs été à l’origine de la réorientation de Volkswagen.

Abordable

Abordable est toutefois un mot encore un peu exagéré, car la voiture sera toujours vendue autour des 30.000 €, ce qui n’est pas rien pour la classe moyenne. En outre, c’est le prix de départ du modèle de base, c’est-à-dire celui qui dispose de la plus petite batterie. Cette version d’accès recevra un pack composé de 7 modules de cellules lithium-ion, ce qui signifie une capacité totale de 45 kWh. Selon le cycle WLTP, cette réserve devrait offrir une autonomie de quelque 330 km. Côté suspension, l’ID.3 de base ne verse toutefois pas dans la simplicité puisqu’on trouvera un essieu McPherson à l’avant et un plus coûteux multibras à l’arrière.

150 ch « de base »

La puissance du moteur est donnée pour 150 ch qui influe sur les performances en accélération, mais pas en vitesse de pointe, tous les modèles étant limités à 160 km/h pour des raisons évidentes d’économies d’énergie. La recharge rapide a évidemment été soignée puisque le chargeur embarqué en courant continu (bornes autoroutières essentiellement) est annoncé avec une capacité de 100 kW. Mais attention de ne pas trop en abuser, car ces modes de charge forcés accélèrent le vieillissement des cellules du pack.

MEB

L’ID.3 est construite à partir de la nouvelle architecture électrique de Volkswagen, la plate-forme MEB. Cette base a été d’emblée pensée pour les véhicules électriques de sorte que tous les éléments y sont parfaitement intégrés de façon à offrir une habitabilité assez nettement supérieure à celle de la Golf. La plate-forme est naturellement modulaire et peut donc servir à des véhicules plus petits ou plus grands. L’empattement de l’ID.3 a été fixé à 2,76 m, soit une valeur pas très éloignée de celle de la Passat (2,78 m). Voilà qui laisse augurer un bel espace à bord, notamment aux places arrière. Toutefois, l’encombrement de l’ID.3 ne dépasse pas celui de la Golf. La preuve : elle mesure 4,26 m de long, 1,81 m de large et 1,55 m. Bien entendu, conducteur et passagers se retrouveront assis un peu plus haut du fait du double plancher qui accueille la batterie. Avec une conséquence : une hauteur sous plafond moins généreuse que celle de la Golf. On ne peut pas tout avoir. Côté coffre, le volume reste limité à 380 l, ce qui n’est pas particulièrement généreux, mais pas catastrophique non plus. L’espace peut être étendu à 1270 l une fois la banquette rabattue.

3 batteries, mais c’est plus cher

Si la version de base de l’ID.3 embarque une réserve énergétique de 45 kW, deux autres variantes sont aussi proposées. Une avec 58 kWh (9 modules) donnée pour une autonomie de 420 km (WLTP) et une autre « long range » de 77 kWh (12 modules) qui avance 550 km d’autonomie. Notons que la puissance du moteur électrique augmente avec ces deux variantes : de 150 ch (base), on passe à 204 ch. Le couple par contre n’évolue pas et reste stationnaire à 310 Nm.

Les versions qui seront commercialisées en premier lieu seront les intermédiaires qui seront déclinées en exécution « 1st édition » hyperéquipée et dont le prix avoisinera les 40.000 €. Et pour la 77 kWh ? Et bien, il faudra encore dépenser un peu plus, vraisemblablement autour des 50.000 €. Pour la recharge, chaque modèle présente des dispositions différentes: la version 45 kW dispose d'un chargeur en courant alternatif de 7,2 kW, ce qui reste peu. En courant continu, la puissance atteint 50 kW, voire 100 kW en option. La variante de 58 kWh propose un chargeur embarqué de 11 kW en alternatif et de 100 kW en continu. Enfin, l' ID.3 77 kWh reconduit le chargeur alternatif de 11 kW de la 58 kWh, mais propose une puissance de recharge en continu de 125 kW.

Maintenance réduite

Volkswagen annonce que la maintenance de l’ID.3 sera réduite au minimum et que, le cas échéant, les packs pourront être changés contre des nouveaux. Apparemment, le modèle serait aussi prêt pour la recharge par induction, même si cette technologie est encore balbutiante. Pour des raisons d’encombrement, le moteur électrique se trouve à hauteur d’essieu avant et Volkswagen a déjà déclaré qu’il n’y aurait pas de version 4Motion. 

Rédigé par le

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.