Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Nouveaux modèles / Salon Genève 2015 : Ferrari 488 GTB, la relève turbo de la 458

La 488 GTB prend la relève des berlinettes Ferrari à V8 central arrière. Elle met le turbo avec un bloc suralimenté 3902 cm³ de 670 ch. La boîte dispose d'une gestion variable de la suralimentation.

Sommaire :

La 458 Italia, à la carrière bien remplie, se retire pour laisser place à la 488 GTB à découvrir à Genève (5 - 15 mars). La nouvelle berlinette Ferrari garde un V8 en position centrale arrière. Mais ce n'est plus un moteur atmosphérique. En effet, la 488 GTB fait appel à un V8 turbo. Ce moteur 3.9 l délivre 670 ch et, en septième, 760 Nm. La marque au cheval cabré indique que cela permet à son coupé un temps de réponse de 0,2 s à l'accélérateur. Le 0 à 100 km/h reste un mystère, mais vu que le 0 à 200 km/h ne prend guère que 8,3 s, on vous laisse imaginer le chrono de l'exercice traditionnel.

Ferrari a doté sa 488 GTB d'une boîte robotisée avec un système de gestion variable de la suralimentation. Selon le constructeur, cette solution assure une « accélération incroyablement progressive lorsque le conducteur appuie entièrement sur l'accélérateur ». Les technologies et solutions électroniques mises au point sur la biplace sont censées assurer une prise en main à la portée de tous, tout en délivrant des sensations dignes d'un bolide de Maranello, sur route comme sur circuit. Les ingénieurs ont d'ailleurs travaillé sur une « nouvelle empreinte sonore » qu'on nous promet pleine et claire.

Les équipes n'ont pas négligé son comportement à haute vitesse. La 488 GTB a une portance négative améliorée de 50 % et une traînée réduite par rapport à la 458. Outre ses aspects esthétiques, le profil de la voiture est donc étudié pour assurer une bonne tenue aérodynamique. Les prises d'air latérales, par exemple, diminue la traînée de culot, à savoir la dépression à l'arrière. Son aileron soufflé est associé à un diffuseur à clapets actifs. Ce dernier est plus haut grâce au repositionnement des sorties d'échappement. Et puis, le soubassement est doté de générateurs de tourbillons.

La tenue de cap est nécessairement liée à des aides diverses. Ainsi, la berlinette dispose d'un contrôle de dérive latérale Ferrari Side Slip Angle Control (SSC2) « plus précis et moins intrusif ». Il est intégré au système de contrôle de la traction F1-Trac et au différentiel électronique E-Diff. Il intervient aussi sur le contrôle des amortisseurs actifs. À bord, le conducteur aura accès à de nouveaux groupes de commandes par satellite. Le design du cockpit passe par une séparation nette entre le tableau de bord et le tunnel. La Ferrari 488 GTB sera disponible dès cet été (mais les commandes s'ouvrent en mars) à un prix juste au-dessus des 200.000 euros !

Dans cet article : Ferrari

Rédigé par le

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.