Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Découvrez notre offre abonnement spécial salon avec des réductions jusqu'à 50%

Découvrez notre offre abonnement spécial salon avec des réductions jusqu'à 50%

C'est parti!

Nouveaux modèles / Krugger FD: Le remède contre la norme

La dernière fois que nous rencontrions Frédéric – Krugger – Bertrand pour un projet automobile, le trois-pontois nous présentait un hot-rod somptueux. Cette fois, il repousse les limites avec la FD, une création complète à moteur Bentley 12 cylindres.

Sommaire :

Krugger s’est d’abord fait un nom en tant que créateur de motos d’exception, remportant des prix prestigieux de reconnaissance mondiale. De jolies motos, mais efficaces et performantes, certains clients voyageant même avec leur propre Krugger. La patte de Fred ? Un soin du détail poussé à l’extrême (« même ce que l’on ne voit pas »), une sélection pointue des matériaux, mais aussi des outils avec lesquels il façonne à la main et pièce par pièce ce que l’on peut considérer comme du grand art auto & moto.

Il y a environ 3 ans, Krugger reçoit une commande spéciale de la part de deux Liégeois connus dans le monde des affaires. André Dupont (ayant fait fortune dans le textile) et le médiatique François Fornieri, CEO de Mithra. Passionnés d’automobiles et d’art, les deux amis choisissent Fred Bertrand pour concevoir un joyau automobile 100% Made in Belgium, la FD, pour Fornieri Dupont. Une seule consigne : c’est lui qui décide de tout !

Moteur et position

La monoplace est impressionnante. Son style s’inspire du courant Streamline né dans les années 30, dans la foulée de l’Art Déco, et qui va voir se développer le design industriel dans un style plus aérodynamique et fluide. L’un des pères de ce mouvement est le franco-américain Raymond Loewy. C’est brut, simple et terriblement léché. La couleur est un bleu vieilli choisi parmi un nuancier de 150 autres bleus et qui s’inspire de la Bentley Blue Train. C’est Frédéric Bertrand qui l’a choisie, comme tout le reste d’ailleurs, ainsi que l’expliquait François Fornieri, heureux propriétaire de l’engin: « Nous avons donné carte blanche à Fred, c’est lui l’artiste, le spécialiste à qui il est impératif de laisser une totale liberté pour qu’en ressorte l’exceptionnel. On voit ce que cela donne, cela peut plaire mais ça déplaira, aussi. C’est cela, l’art. Je n’ai découvert la voiture que cette semaine, je n’ai pas voulu la voir, justement pour ne pas interférer dans le processus créatif. »

Une voiture inspirée des années 30 et conçue dans l’esprit de l’époque, c’est-à-dire sans CNC, Autocad et tout autre outillage informatisé. Quelques croquis, les idées bien claires et précises et tout est ensuite question de savoir-faire manuel. Et surtout, pas la moindre touche de garniture en plastique. Ce que Frédéric ne peut faire lui-même, il le sous-traite à des artisans de la région liégeoise capables de rencontrer son degré de perfectionnisme, qu’il s’agisse des cuirs, de la peinture ou de la confection de certaines pièces

W12 Bentley et moteur électrique

On sait que François Fornieri est un grand amateur de Ferrari, alors pourquoi un moteur Bentley ? « Dans le strict respect de l’époque. Dans les années 30, Ferrari n’existait pas, alors que Bentley jouissait déjà d’une belle réputation » explique Fred. Un douze-cylindres moderne de 6 litres et 750 ch dans le dos du pilote pour un poids total de 1250 kg, on imagine la suite… Cela dit, pour se déplacer avec aisance et dans le silence, un petit moteur électrique évite d’allumer le concert des 12 cylindres.

À la base, il était question de faire de cette voiture une briseuse de record de vitesse, par exemple sur le lac salé de Bonneville, où Fred Krugger s’est déjà illustré avec des motos. Mais à mesure que le projet prenait forme et que le résultat s’annonçait de toute beauté, la voiture se glissera parmi le gratin mondial du monde des concours d’élégance. La Krugger FD sera exposée au Zoute Grand Prix, puis au Salon de Bruxelles pour l’expo Dream Cars, avant d’autres grands rendez-vous sur la planète, comme Goodwood, mais aussi, peut-être, Pebble Beach ou la Villa d’Este. Les liégeois sont prêts et ils ont raison ! Plus de détails et un interview de l’artiste, prochainement…

Copyright photos : Thierry Dricot

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.