Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Modèles à venir / Maserati va aussi passer à l’hybride

« Parce qu’il le faudra bien » : c’est par ces mots que Giulio Pastore, boss européen de Maserati, a expliqué que sa marque allait devoir passer à ce genre de groupes motopropulseurs.

Sommaire :

Jusqu’à présent, la marque italienne avait tenu des propos plutôt ambivalents au sujet des motorisations plus vertes et la nécessité d’y passer un jour. En effet, en 2013, le patron de la marque, Harald Wester, avait expliqué que les véhicules électriques étaient des non-sens complets expliquant que la production totale de CO2 pour ce genre de véhicule (production, utilisation, recyclage) est bien supérieur à celui d’une automobile thermique conventionnelle, même à moteur V8.

L’électrique pas adapté

Ce qui n’est pas faux, il faut bien l’avouer. L’homme avec d’ailleurs indiqué à l’époque que « si nous voulons une solution réaliste, il faut que les régulateurs soient honnêtes dans la façon dont ils calculent les émissions. Et les voitures électriques ne sont absolument pas une réponse valable ».

Normes strictes

Cela dit, les normes constamment resserrées vont tout de même obliger les constructeurs – et surtout les plus émetteurs de CO2 – a trouver des solutions. Et l’hybridation en fait naturellement partie. Y compris pour Maserati désormais. Et c’est bien ce que le patron européen de la marque, Giulio Pastore, a expliqué : « nous devons le faire. Il n’y a pas de choix. Et dans certains pays où ce genre de voiture est encouragé fiscalement, ce sera un succès. Il y a une demande réelle ». L’homme a aussi tenu à rassurer les clients en ajoutant que « il n’y aurait pas de sacrifice des performances ». Logique.

Plusieurs modèles

Dans cette optique, Maserati va décliner plusieurs modèles hybrides à partir des voitures existantes. Certes, la future Alfieri n’y aura pas droit, mais on attend que les Quattroporte, GranTusimo, GranCabrio, Ghibli et le future SUV Levante passent à l’hybridation. Tout simplement parce qu’il faudra satisfaire aux normes dès 2020.

Dans cet article : Maserati

Rédigé par le

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.