Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

YOUNGTIMERS RALLY ? Les pré-inscriptions sont toujours ouvertes !  Let’s do it !

YOUNGTIMERS RALLY ? Les pré-inscriptions sont toujours ouvertes ! Let’s do it !

S'inscrire

Mobilité / ZipCar à Bruxelles : c’est fini

Les voitures en autopartage ZipCar vont disparaître du paysage bruxellois (et aussi de Paris). La société cessera ses activités à Bruxelles le 28 février prochain.

ZipCar va cesser ses activités à Bruxelles après 2 ans et demi d’activité, Paris et Barcelone (Avancar) le 28 février prochain. Sa société mère, Avis, a décidé de concentrer ses activités au Royaume-Uni et en Amérique du Nord. Les raisons de cet arrêt brutal et quelque peu inattendu ? Elle est tout d’abord économique. ZipCar ne serait pas assez rentable dans ces villes. À Bruxelles, elle fonctionne pourtant selon le principe du free-floating avec la prise et le dépôt du véhicule partout sur la zone couverte, pas forcément au point de départ de la location. Alors qu’à Paris, par exemple, elle suit le même modèle que Cambio chez nous avec des stations fixes de prise et de retour. Ce n’est donc pas vraiment le type de service qui serait en cause.

Voitures de société

Pour la Belgique, ZipCar dénonce les avantages fiscaux liés aux voitures de société. Les utilisateurs de ces dernières ne seraient pas enclins à passer à l’autopartage. Et pourtant, le nombre de trajets avait augmenté de 75 % en 2018. Cela n’a apparemment pas empêché les soucis de rentabilité pour gérer le parc de 250 voitures disséminées sur le territoire bruxellois et autour de l’aéroport de Zaventem. On pourrait aussi pointer une zone ne couvrant pas l’ensemble du territoire bruxellois et de sa périphérie. Mais ZipCar se prive bien de dénoncer cette situation. C’est donc par stratégie économique qu’Avis a décidé d’abandonner les 3 villes européennes pour se concentrer sur les marchés avec des possibilités de croissance en autopartage, dans plus de 500 villes essentiellement au Royaume-Uni et en Amérique du Nord.

La concurrence

La solution d’autopartage n’a pas pour autant disparu à Bruxelles. DriveNow (BMW) – qui au niveau international vient de fusionner avec Car2Go (Daimler) – continue son business en free-floating, malgré le peu de rentabilité en Belgique. De même Cambio, Ubeeqo et Zencar poursuivent leurs activités avec leur modèle de location court terme avec stations fixes où il faut ramener la voiture à son point de départ après utilisation. Il vous reste toutefois un bon mois pour profiter ou tester ZipCar et ses Peugeot 208 Allure. D’autant que la société, qui n’avait sans doute pas prévu la cessation de ses activités bruxelloises, avait lancé une promotion pendant le salon de l’auto où elle était présente jusqu’à ce lundi 21 janvier à #WeAreMobility !

Rédigé par le

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.