Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Passer à une voiture plus écologique? Découvrez quel modèle est fait pour vous  >>

Passer à une voiture plus écologique? Découvrez quel modèle est fait pour vous >>

C'est parti

Mobilité / 4 jours par an à faire monter les enfants en voiture

Selon une étude réalisée pour Seat en Espagne, en Allemagne et au Royaume-Uni, les parents passent en moyenne 4 jours par an à installer leurs enfants à bord de la voiture.

96 heures, c’est le temps passé en moyenne par les parents pour faire monter leur progéniture à bord du véhicule familial, qu’il s’agisse de les emmener à l’école, en activité ou pour toute autre raison. Si les asseoir et les attacher ne tient pas forcément de l’épreuve de force, ce sont les à-côtés qui allongent la procédure ! Entre devoir convaincre les enfants de monter dans la voiture, les habiller, s’assurer qu’il ne faut pas les changer ou encore charger leurs affaires dans le véhicule, les sources de retard sont pratiquement intarissables. De manière générale, il ressort de l’enquête que les parents allongent généralement la routine d’embarquement d’une vingtaine de minutes, voir même le double pour 10 % des Espagnols et 6 % des Allemands sondés.

La crainte des deux ans

Enfiler chaussures et manteau, passer une dernière fois à la toilette ou attacher les enfants dans la voiture sont les causes principales de retard. S’y ajoute la crise des deux ans. Selon 41 % des parents sondés, c’est entre l’âge de deux et trois ans que cette étape s’avère la plus chronophage. Au final, la somme de ces petits contretemps implique très souvent une arrivée en retard au travail pour les parents : jusqu’à 55 % en Espagne, dont 45 % à plus d’une reprise par semaine. 1 parent sur 5 admettant arriver en retard quotidiennement.

De quoi instaurer une crainte de cette étape cruciale de la journée. En Espagne, 70 % des parents craignent le moment de l’embarquement, dont 15 % de manière plus intense. Une proportion qui descend à respectivement 58 et 4 % des parents en Allemagne.

Récompenses

Afin de faciliter le déroulement de cette phase parfois tumultueuse, nombreux sont les parents à user de récompenses – friandises, musique favorite, etc. - pour motiver et stimuler leurs ouailles, 75 % en Espagne, 60 % en Allemagne et 25 % au Royaume-Uni. Une technique vieille comme le monde mais qui a fait ses preuves, chacun restant libre d’en juger la pertinence pédagogique.

Finalement, l’enquête révèle surtout que 96% des parents sondés apprécient le temps passé ensuite en voiture avec leurs enfants, récompensés par des moments privilégiés de partage et d’échange en famille.

Web Editor

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.