Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Miles

Découvrez le nouveau Miles. A la une : # Vanlife, la Krugger FD, duel au Sommet: Henin/Clijsters

Je découvre

Décryptage / Thunder Power à Gosselies : la Sogepa veut prendre des risques

Apparemment, les tractations traînent un peu autour de Thunder Power, cette marque chinoise qui ambitionne de construire une petite citadine électrique sur l’ancien site de Caterpillar à Gosselies. La Sogepa, le fond wallon d’investissement, voudrait accélérer les choses. Quitte à prendre plus de risques.

Sommaire :

Nous vous en parlions en octobre 2018 : la Sogepa, le fonds wallon d’investissement, prêtait main forte à la nouvelle marque chinoise de voitures électriques Thunder Power afin de reconvertir le site de Gosselies laissé à l’abandon par Caterpillar en 2016. Le principe résidait dans un investissement wallon de 150 millions d’euros au total en échange de la production de la petite Chloé, une citadine électrique à deux places, qui anticipe la hausse de la demande pour les voitures électriques. En outre, Thunder Power promettait la création de 350 emplois directement et, à terme, de 4000 places sur le site grâce à la centralisation à Gosselies du pôle recherche et développement de la marque basé actuellement en Italie ainsi que de plusieurs départements de niveau européen (IT…)

Thunder Power, ce fantôme

Cela dit, les choses n’avancent pas vraiment comme prévu, car Thunder Power peine toujours à produire ses véhicules et notamment la Sedan – une puissance berline – qui a pourtant été présentée en 2015. Si l’on en croit Thunder Power, ces retards sont à mettre sur le compte de nouvelles procédures d’homologation en Chine, ce dont on doute un peu. La dernière modification en date concernait en effet les supercars, ce qui n’est pas vraiment le fonds de commerce de Thunder Power. Bref, selon Thunder Power, 24 Sedan rouleraient en Chine pour une dizaine de milliers de commandes. Et là aussi, on a des doutes, car, d’une part 24 voitures, ça ne représente rien et, d’autre part, il est impossible de trouver la moindre photo d’une Sedan sur internet et encore moins un essai. Les seuls documents consultables sont toujours ceux de Thunder Power et du prototype originel. Et pour la petite Chloé, les choses ne vont pas beaucoup mieux : le modèle n’est toujours pas produit ni commercialisé. Et là aussi, les documents ne font pas état de l'existence de mulets, Thunder Power se bornant à nous servir de fausses photographies avec son bébé posant, entre autres, devant le Palais Royal de Bruxelles...

Plus de risques

Si l’affaire semble au point mort en Chine, il ne faut donc pas s’attendre à ce qu’il y ait de l’activité sur le site de Gosselies. Il se dit que les Chinois ont malgré tout investi l’endroit. Mais pour y faire quoi ? Car la production de la Chloé était censée y démarrer au 3e trimestre 2020. Or, comme la voiture ne roule même pas encore en Chine… Du coup, la Sogepa, le bras financier de la Région wallonne, qui est partie prenante dans l’investissement à hauteur de 150 millions d’euros – mais 50 millions dans un premier temps – voudrait bien forcer un peu les choses. Il serait question de ne pas attendre un an après la commercialisation de la petite Chloé en Chine. Il était pourtant bien prévu que l'Empire du Milieu ferait figure de test pour voir quel serait l’accueil réservé à cette citadine. Accélérer les choses ferait dès lors courir plus de risques à la Sogepa qui se passerait de cette période d’essai. Selon nos confrères du Soir, la Sogepa pourrait donner son aval autour du 12 juillet prochain pour ce plan plus ambitieux qui prévoirait dès lors de démarrer la production de la Chloé à Gosselies en même temps qu’en Chine. Ce qui signifie donc que le contribuable mettrait 50 millions d’euros sur la table sans aucune garantie de succès.

Chloé, la vraie une bonne idée ?

On dira peut-être que nous sommes comme Saint Thomas et qu’il nous faut voir pour croire, mais il faut tout de même se rendre à l’évidence : l’automobile vit actuellement une crise en Europe tandis que le segment des citadines ne fait que reculer en parts de marché. On comprendra dès lors que nous sommes dès lors très dubitatifs du succès de la Chloé. Certes, le modèle européen est annoncé avec 4 places (au lieu de deux en Chine), mais on peut aussi légitimement se poser la question de l’avenir de cette marque largement financée par les crédits du gouvernement chinois qui voulait pousser la voiture électrique. Or, la Chine vient justement d’annoncer un revirement stratégique : arrêter la voiture électrique à batterie au profit de la voiture à hydrogène, un changement de cap qui a toutes les chances de réorienter les flux d’argent frais. Et peut-être aussi le succès potentiel d’un Thunder Power qui a tout du parfait fantôme jusqu’à présent…

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.