Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

En Wallonie / Thunder Power : rien ! Pour l’instant ?

6 mois après la signature entre Thunder Power et la Région wallonne pour la reprise de l’usine Caterpillar de Gosselies, le quotidien Le Soir a fait le point. Et pas l’ombre d’une voiture chinoise à Charleroi.

Sommaire :

En octobre 2018, la Région wallonne, via un plan financier de la Sogepa, signait un accord avec le chinois Thunder Power pour la construction d’une voiture électrique sur le site de Caterpillar. Nous sommes en avril 2019 et Le Soir a voulu savoir si cela bougeait du côté de Gosselies. Que pas le moindre soupçon de chaîne d’assemblage ne soit pas encore installé, a priori, cela ne semble guère inquiéter la Région wallonne car ce serait normal. D’autant qu’elle a la charge de débarrasser le site de ce qui n’intéresse pas Thunder Power.

Pas encore au Moniteur

Mais, l’entreprise chinoise – qui n’a toujours rien produit non plus en Chine – a déjà failli dans un de ses engagements. Elle n’a pas encore fondé sa filiale belge. En principe, la Sogepa a prévu de la financer à hauteur de 150 millions, pour autant qu’elle soit une société de droit belge. Cela devait être fait en mars. Or, Le Soir indique que rien encore n’a été inscrit dans Le Moniteur. Du côté des sous-traitants, essentiellement flamands par ailleurs, aucune nouvelle non plus en provenance de Ghanzou. Pourtant, le constructeur a reçu des mains de la Région wallonne toute une liste d’entreprises belges désignées comme partenaires potentiels… Sauf si tout est amené de Chine, bien évidemment.

Pessimisme

Malgré tout, Le Soir indique que le bras financier de la Région wallonne semble serein. Le versement de tranches, dont une première de 50 millions d’euros, vers le holding de Thunder Power aux Îles Vierges, serait liée à des garanties, notamment d’agrégation de la citadine électrique Chloé et de la mise en production. Même si la Sogepa a pris des dispositions pour ne pas avoir à payer du vent rubis sur ongle, on est en droit de s’interroger sur la viabilité de ce projet. Et une réunion est prévue en Chine en mai prochain. D’autant que l’industrie automobile électrique chinoise est en pleins bouleversements. Ce qui pourrait être fatal à Thunder Power !

Rédigé par le

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.