Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.
Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

Que recherchez-vous ?

Industrie et économie / Elon Musk : la ruée vers les puces électroniques rappelle celle du papier toilette

Elon Musk estime que les sur-commandes de puces électroniques sont comparable à la ruée sur le papier toilette au début de la pandémie de Covid-19.

Sommaire :

Pour Elon Musk, patron de Tesla, la tendance des entreprises de tous secteurs à commander plus de puces électroniques qu’elles n’en ont réellement besoin est aussi risible et dommageable que la ruée sur le papier toilette au début de la pandémie de coronavirus. Il fustige donc ces sociétés qui accentuent la pénurie et grèvent le bon fonctionnement de très nombreuses industries, y compris l’automobile, rappelant que Tesla en souffre de façon considérable.

Victime de ses points forts

Il est évident qu'avec son approche résolument technologique, Tesla fait partie des constructeurs automobiles les plus affectés par cette pénurie et paie le prix fort pour ses points forts ! Une voiture électrique utilise des puces électroniques pour absoument tout, de la châine de traction aux équipements de confort ou aux systèmes de sécurité et d'assistance à la conduite. Tesla, qui a fait le pari d'un unique écran central sur la majorité de ses modèles et se gargarise des performances de son AutoPilot ou de son systèmes de caméras embarquées qui font sa force aux yeux des clients ne peut même pas remplacer un tableau de bord numérique par des compteurs analogiques par exemple. Mais, de manière générale, la totalité des constructeurs sont affectés en raison de la coplexité électronique de leurs véhicules.

Tesla Autopilot

90 milliards € de pertes

La pénurie de micro-processeurs affecte de nombreux secteurs industriels, mais les constructeurs automobiles font partie des plus touchés. Si cette industrie produit des millions de véhicules par an, elle ne fait pas le poids face aux grands spécialistes de l’électronique ou de l’électro-ménager par exemples qui représentent un marché nettement plus volumineux et ont donc la priorité chez les fournisseurs.

Un constat qui risque de coûter très cher aux constructeurs automobiles qui voient leur usines régulièrement mises à l’arrêt en raison d’un manque de puces électroniques avec pour conséquence un allongement considérable des délais de livraison. Corollaire de ce problème, la clientèle a tendance à se retourner vers le marché de l’occasion ou à postposer son achat d’un véhicule neuf. Ce qui constitue un énorme manque à gagner pour les groupes automobiles. Selon la société de conseil AlixPartners, la perte de chiffre d’affaire global pour cette année pourrait s’élever à 110 milliards $, soit environ 90 milliards €.

« Notre plus grand défi est la chaîne d'approvisionnement, en particulier les puces de microcontrôleur. Je n'ai jamais rien vu de tel. La peur d'en manquer pousse toutes les entreprises à passer des commandes excessives - comme la pénurie de papier toilette, mais à une échelle épique. » (Elon Musk – PDG de Tesla)

2022 également affectée

Selon les fabricants de puces, les constructeurs automobiles et leurs fournisseurs de pièces détachées, même en augmentant considérablement la production de puces électroniques, l’approvisionnement restera problématique pendant une longue période et devrait également impacter 2022.

Conjonctures multiples

Si la pandémie de coronavirus explique en grande partie cette pénurie de puces électroniques au niveau mondial et dans tous les domaines industriels utilisant des éléments électroniques, le secteur automobile est d’autant plus touché qu’il est entré dans une profonde mutation conjuguant électrification galopante, multiplications des interfaces – et écrans – numériques dans les habitacles et augmentation sensible des systèmes de sécurité d’assistance à la conduite embarqués dans les véhicules. Un phénomène qui ira en s’amplifiant dans les prochaines années et qui freinera un retour à la normale dans le flux de fournitures de ces sacro-saintes puces électroniques.

L’approvisionnement en micro-conducteurs et autres processeurs et capteurs représente donc un enjeu crucial sur le plan industriel et commercial et explique forcément ce vent de « panique » de la part de nombreuses entreprises – pas uniquement dans le secteur automobile – qui préfèrent commander 15 puces pour espérer en recevoir 10 alors qu’elles ont besoin de 8. Un rush qui ne fait qu’empirer la pénurie. Toutefois, cette dernière a entraîné une prise de conscience des instances européennes et américaines qui ont compris l’importance de soutenir le développement de la production de ces composants sur leur sol pour ne plus être à ce point dépendantes de sociétés asiatiques qui possèdent là un levier géo-politico-économique considérable.

 

Web Editor

NEWSLETTER

Actus

Dernières actualités recommandées

Trouvez l'assurance qui vous convient.
  • Trouvez l'assurance qui vous convient.

  • Le Moniteur Automobile, en partenariat avec Hopala, vous aide à trouver l'assurance auto qui correspond le mieux à vos besoins.

  • Commencer la recherche

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.