Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

>> Découvrez gratuitement à quel prix vous pouvez vendre votre voiture

>> Découvrez gratuitement à quel prix vous pouvez vendre votre voiture

Estimer

Industrie et économie / Alfa Romeo, DS et Lancia, pole premium de Stellantis

Fusion de PSA et FCA, Stellantis regroupera Alfa Romeo, DS et Lancia dans un pole premium.

Avec désormais 14 marques en son giron, Stellantis suit la tendance des autre grands groupes en créant des « blocs » en fonction de l’orientation des différents blasons considérés. Parmi eux, le pole premium regroupera DS mais également Alfa Romeo… et Lancia, confirmation de la volonté de Carlos Tavares de conserver toutes les marque du groupe.

L’union fait la force

Réunir les marques sous un même « toit » n’a d’intérêt que si cela permet de mutualiser un maximum les plans technique, industriel et de développement. Tavares appelle cela la stratégie des voitures sœurs dont le meilleur exemple actuel est la paire Peugeot 208-Opel Corsa dont la majorité des composants non visibles sont identiques.

Une telle approche profiterait aux trois marques, principalement Alfa Romeo et DS, la première pouvant fournir sa plateforme Giorgio pour de grands modèles ainsi que sa transmission intégrale tandis que la seconde offrirait la plateforme de la nouvelle DS4 qui pourrait servir de base à une remplaçante de la Giulietta – vouée à l’extinction sous l’ère FCA – et, pourquoi pas à une nouvelle génération de Lancia Delta.

Si DS doit encore obtenir ses galons de marque premium et pourrait profiter du savoir-faire d’Alfa Romeo pour la transmission intégrale ainsi que des moteurs thermiques plus puissants, encore associés à l’image d’une marque haut de gamme, Alfa Romeo a besoin de se redorer la pilule sur le plan commercial après le demi-échec des Giulia et Stelvio, pourtant convaincants. En sus, en profitant d’une base « PSA-DS », le constructeur italien pourrait rapidement (moins de deux ans, à l’instar des nouvelles Opel Corsa et Mokka) sortir plusieurs nouveaux modèles plus compacts et dont la base technique est déjà développée et amortie donc permettant des marges plus importantes. Pour autant, Carlos Tavares réservera-t-il le même sort au SUV Tonale qu’à l’Opel Corsa qui était en phase finale de développement sur une base "GM" juste avant le rachat d’Opel par PSA, les ingénieurs et designers du constructeur allemand devant repartir de "zéro" sur base de la nouvelle 208 ?

Enfin, le regroupement de ces trois marques sous un même label premium tient la route avec une répartition des rôles qui semble assez évidente. À DS le luxe à la française, à Alfa Romeo l’image sportive « haut de gamme » et à Lancia le luxe « dolce vita » à l’italienne.

 

Web Editor

NEWSLETTER

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.