Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Ma nouvelle voiture au meilleur prix. Découvrez toutes les remises du moment sur Autopromos.

Ma nouvelle voiture au meilleur prix. Découvrez toutes les remises du moment sur Autopromos.

J'en profite

Edito / Un peu de recul

Jamais encore le secteur de l’automobile n’a été à ce point secoué. Et jamais encore il n’a été aussi intéressant.

Sommaire :

Au moment où vous lirez ces lignes, j’aurai fêté mes 65 ans. Et donc atteint l’âge de la retraite… J’ai commencé ma carrière de journaliste automobile voici 40 ans. Celle-ci a été placée sous le signe de la constance: j’ai fait mes débuts alors qu’AutoGids était une toute jeune publication et, hormis un bref intermède au VAB, je lui suis toujours resté fidèle.

En 40 ans, le monde de l’automobile a beaucoup changé, mais ce n’est que ces dernières années qu’il a réellement tremblé sur ses fondations. On peut dire que les 30 premières années de ma carrière ont été placées sous le signe du «toujours plus»: les voitures sont devenues plus grandes, plus puissantes, parfois plus polyvalentes, mais sont demeurées fondamentalement inchangées, ou peu s’en faut, sans que cela ait une connotation péjorative: il s’agissait toujours de véhicules à quatre roues mus par un moteur à combustion interne, de plus en plus souvent Diesel au cours des 20 dernières années et jusqu’il y a peu.

Voici une dizaine d’années, une curiosité a fait son apparition dans le paysage automobile. Son nom? Tesla. Au début, tout le monde a bien rigolé. Je me souviens très bien de la première prise de contact avec la toute première Model S: au départ d’un moche hôtel d’affaires proche de l’aéroport de Munich, nous avons eu droit à un galop d’essai d’à peine une demi-heure. Ce qui ne m’a pas empêché d’être impressionné par la voiture, malgré tous ses défauts d’alors.

Des années plus tard, en 2015, l’inévitable se produisait: le secteur automobile, qui se croyait intouchable, était ébranlé par le CO2. Et avec le Dieselgate, il a dû faire face à un scandale d’une ampleur telle que les effets s’en font toujours sentir aujourd’hui. Comme journaliste automobile, j’ai alors abordé la période la plus intéressante de toute ma carrière, alors que ce «dingue» d’Elon Musk parvenait à convaincre ses actionnaires de donner corps à ses rêves, tout en attaquant de front les «vrais» constructeurs automobile.

Mais un autre péril (plus grand encore?) menaçait: les plus riches sociétés du monde, les fameux GAFA (Google, Apple et consorts) ont alors commencé à s’intéresser à l’automobile et plus particulièrement à la voiture électrique et, surtout, la voiture autonome. Pour finalement constater que tout cela n’était pas si simple…

Entre-temps, le secteur automobile classique s’est réveillé. Il a été le théâtre de nouvelles évolutions et de développements inédits. On a aussi vu s’y constituer de nouvelles alliances. Tout cela à un rythme de plus en plus rapide et avec toujours plus d’impact. Jamais encore le secteur de l’automobile n’a été à ce point secoué. Et jamais encore il n’a été aussi intéressant!

Revenons-en à ma modeste personne: vous n’êtes pas encore (tout à fait) débarrassés de moi! La rédaction du Moniteur Automobile/AutoGids m’a demandé de donner régulièrement mon avis sur les développements les plus récents, de l’aider à découvrir ou à éclairer les nouvelles tendances qui se font jour, ou encore de me pencher plus en profondeur sur les dernières évolutions. J’ai choisi de le faire avec un certain recul, mais aussi avec enthousiasme. Les temps que nous vivons sont trop intéressants pour tirer un trait définitif sur ma vie professionnelle. Vous devrez donc me supporter quelque temps encore, même si ce sera plus sporadiquement que par le passé. J’espère en tout cas que vous me lirez avec intérêt.

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.