Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

cote occasion

Obtenez dès maintenant et gratuitement la valeur d'une voiture d'occasion

estimer

Edito / Le chaud et le froid

Single player hier, Tesla doit maintenant faire face à une concurrence qui s’aiguise...

Sommaire :

Décidément, Tesla souffle le chaud et le froid et joue avec les nerfs de ses investisseurs, de plus en plus impatients, et de ses clients, notamment ceux qui ont passé une précommande (un achat sur plan, comme on dit dans l’immobilier) de la Model 3. La production accumule les retards et les déconvenues, si bien que les prévisions fanfaronnées il y a plusieurs mois d’une production de 5.000 exemplaires par semaine pour… fin 2017 sont loin d’être atteintes. Début avril 2018, la production était d’à peine 2.000 voitures par semaine avant que l’usine de Fremont ne s’arrête pour plusieurs jours, comme le rapportait le site d’information Buzzfeed. «Un arrêt normal et programmé», a commenté un responsable de la marque. «Un arrêt imposé notamment pour des raisons de sécurité du personnel», a rétorqué un représentant du syndicat des ouvriers. Difficile de faire la part des choses. Mais ces problèmes et retards à répétition n’empêchent pas, semble-t-il, Elon Musk, le patron, de faire preuve d’un optimisme moulé dans la méthode Coué. Le 13 avril dernier, il tweetait, en réponse à un article paru dans The Economist annonçant que la marque, à court de liquidités, devrait recourir à une levée de fonds, que Tesla serait «bénéficiaire aux 3e et 4e trimestres 2018 et que, du coup, elle n’aurait pas besoin de lever des fonds». Ce qui n’avait que moyennement rassuré les analystes financiers. Des bénéfices, donc, pour la première fois dans l’histoire d’une marque qui, jusqu’à présent, s’est plutôt révélé être une énorme machine à mâcher du cash. On verra: les 3e et 4e trimestres 2018, c’est… demain. L’info sera alors facile à vérifier. Et il serait dommage qu’Elon Musk n’y arrive pas, lui qui a secoué le cocotier de l’électro-mobilité et poussé les constructeurs traditionnels à sortir de leurs sempiternels essence/Diesel. Il a réveillé en sursaut les géants qui, entre-temps, se sont mis en marche forcée et grignotent le retard qu’ils avaient pris en ce domaine. Un retard d’autant plus rapidement comblé, d’ailleurs, que, de son côté, le pionnier se prend les pieds dans le tapis. Single player hier, Tesla doit maintenant faire face à une concurrence qui s’aiguise de jour en jour. Et si son plus gros défi était là? 

Rédigé par le

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.