Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Edito / Born in the USA

Aujourd’hui, le plus dur est derrière et les symptômes d’une résurrection sont palpables.

Sommaire :

A l’instar de Springsteen chantant avec le talent qui est le sien la complainte du jeune gars devant partir pour une guerre qui n’est pas la sienne, celle du Viêt-nam, l’industrie automobile américaine a longtemps dominé le monde et fait rêver des générations depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, avant de tomber… de haut. Trop sûre d’elle-même, enfermée dans ses certitudes et aveuglée par des habitudes de consommation supposées traditionnelles, elle n’a pas, ou peu, évolué technologiquement jusqu’aux années 2005-2009, quand les «Big Three» (General Motors – numéro 1 mondial historique avant d’être dépassé par Toyota –, Chrysler et Ford) se sont retrouvés au bord de la correctionnelle: la faillite pure et simple. Au pays de la libre entreprise, c’est paradoxalement l’Etat américain qui a dû venir à leur secours, car, «too big to fall», ces entreprises ne pouvaient tout simplement pas disparaître. Dégraissages massifs, fermetures d’usines, rationalisation des gammes, abandon des marques peu rentables… le traitement a tenu de la médecine de guerre. Aujourd’hui, le plus dur est derrière et les symptômes d’une résurrection sont palpables, accélérés par la reprise de la demande intérieure, qui a vu en 2015 un record des ventes de voitures neuves en Amérique du Nord. Le rêve US est-il dès lors de retour? C’est ce que nous avons tenté de vérifier avec un dossier consacré exclusivement aux marques américaines. Certaines, mythiques car porteuses de modèles emblématiques: Corvette, Mustang, Camaro, Wrangler…, restent des appellations qui marquent les esprits et nous avons voulu les confronter à des concurrentes, US elles aussi: Dodge, Cadillac, voire Harley-Davidson, plus marginales, mais à la personnalité affirmée, ainsi qu’à celle qui symbolise le renouveau technologique de l’industrie automobile américaine, Tesla, qui s’efforce de casser les codes. Avec quel résultat? Rendez-vous dans ce numéro pour voir si, effectivement, les caisses US sont définitivement reborn in the USA… 

Rédigé par le

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.