Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Découvrez tous nos nouveaux produits et abonnements ‘Spécial Salon’ !

Découvrez tous nos nouveaux produits et abonnements ‘Spécial Salon’ !

découvrir

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Essais courts / Mazda 6 2.5 SkyActiv-G : un supplément bienvenu

Au sommet de la gamme de la Mazda 6, on trouve un quatre cylindres de 2,5 litres de 194 ch. Ce n’est pas un foudre de guerre, tout en étant une motorisation convenant bien à cette berline.

Prix
NC
  • Avis Rédaction NC

Sommaire :

L’époque des Mazda 6 MPS avec leur 2,3 litres turbo de 260 ch est révolue depuis longtemps. Aujourd’hui, le moteur le plus puissant des grosses berlines et break Mazda est un 2.5 l atmosphérique développant 194 ch et 258 Nm. De nos jours on n’est plus surpris par une telle puissance et un tel couple. Dès lors, pas question d’imaginer quelque aspiration sportive. Dans les faits, il s’agit surtout d’un moteur agréablement polyvalent qui a du caractère et libère sa puissance de façon linéaire et douce.

Gain de confort

Le plus important avec ce moteur c’est sa différence très marquée avec le 2.0 l de 163 ch et 213 Nm. Les chiffres parlent d’eux-mêmes : avec le 2.5 SkyActiv-G, la Mazda 6 revendique un temps d’accélération de 0 à 100 en 8,1 s, soit 2,5 secondes plus rapide qu’avec le 2.0 associé à la même boîte auto à six rapports. Le 2.0 l est suffisant dans la plupart des cas sur la route, mais sans plus. Par contre le 2.5 l en garde sous le pied, loin de ses limites. Sur autoroute surtout, il est rassurant de sentir qu’on a toujours une marge de manœuvre. La seule chose dont nous ne sommes pas satisfaits à 100%, c’est le contrôle de la boîte automatique : en position normale, elle n’est pas assez alerte parce qu’elle est toujours au rapport le plus élevé possible (on dirait plutôt un programme éco). En mode Sport, c’est l’excès inverse : elle maintient un régime élevé pendant une durée anormalement longue, même à vitesse de croisière.

Lignes pures

Le châssis de cette grande 4 portes est capable de plus de choses qu’on ne le pense au premier coup d’œil. Grâce à un train avant réussi et à l’excellente direction, on peut tracer des trajectoires très propres, tandis que l’amortisseur absorbe parfaitement le roulis. Bien sûr, cette berline ne vous invite pas tout de suite à prendre une route sinueuse en raison de sa carrure et de son empattement long. Et puis, on se surprend à couper un rond-point avec enthousiasme. Un exercice qu’elle fait avec une surprenante aisance. Et dans les virages longs et rapides, elle ne faiblit pas non plus.

Prix élevé

Parce que le 2.5 n’est disponible que dans la version haut de gamme (heureusement entièrement équipée) du SkyCruise, ce n’est pas l’affaire du siècle. Il faut dépenser plus de 40.000 euros. Par contre, par rapport à une finition équivalente avec le 2.0 l SkyActiv-G associé à la boîte automatique, le surcoût est de « seulement » 2000 €.  Dans ce cas alors, autant se laisser tenter. Un choix que la consommation consolera. Nous avons obtenu une moyenne de 6,5 l/100 km, ce qui est certainement un bon résultat pour une voiture aussi grande avec un moteur à essence relativement « gros ».

Notre verdict

La Mazda 6 a fière allure, se conduit agréablement et accueille ses passagers dans un habitacle élégant et bien fini. Avec son caractère doux et ses réserves supplémentaires, ce 2.5 SkyActiv-G semble être le moteur parfait pour profiter pleinement de toutes ses qualités. Il suffit d’être capable et disposé à y consacrer le budget nécessaire.

Dans cet article : Mazda, Mazda Mazda6

Rédigé par le