Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

SUV DAYS le 11 & 12 mai 2019 - les inscriptions sont ouvertes!

SUV DAYS le 11 & 12 mai 2019 - les inscriptions sont ouvertes!

Je m'inscris >>

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Premier essai / Volkswagen Golf GTI TCR : « La retraite ? Non merci ! »

Cette génération de Golf GTI ne fait pas dans la dentelle avec la puissante variante TCR de 290 ch. Et en particulier avec son blocage de différentiel mécanique qui fait des merveilles sur le circuit et sur la route.

Prix
NC
  • Avis Rédaction NC

Sommaire :

Le concept

Fin de cette année 2019, la 8e génération de la VW Golf devrait se dévoiler. Il est donc temps de dire au revoir à Golf 7. La GTI s’offre un adieu tout en élégance avec la TCR. VW fait ainsi référence à la voiture de course que la marque utilise dans divers championnats de voitures de tourisme, avec deux victoires dans le championnat international TCR.

Ce qui change

La Golf GTI TCR coûte un bras, un peu moins de 40.000 euros, mais en échange, vous obtenez une GTI sensiblement améliorée à trois ou cinq portes. Pour l’apparence, la TCR s’affiche discrètement avec sa lèvre de spoiler avant supplémentaire dépassant du pare-chocs de la GTI. À l’arrière, un becquet de toit surmonte la lunette, avec une réglette en bord de fuite, le « flap Gurney », noire. Le diffuseur est également différent, avec deux échappements en acier inoxydable qui jappent des deux côtés. Il a aussi des jupes latérales en piano noir brillant et celui qui veut mieux se démarquer peut demander l’autocollant en nid d’abeille.

Les changements à l’intérieur sont limités, mais ils apportent une réelle valeur ajoutée à la conduite. Pour commencer, la TCR dispose de deux nouveaux sièges sport à l’avant. Ils offrent un soutien latéral satisfaisant sur la piste et un confort suffisant pour une utilisation quotidienne. Volkswagen a conçu un rembourrage propre à la TCR. C’est un mélange de microfibre au centre et d’Alcantara sur les côtés. Un très beau duo. De plus, la TCR reçoit un nouveau volant sport, avec un passepoil rouge au sommet de la jante, mais aussi du cuir perforé à 3 heures et à 9 heures pour une meilleure adhérence au volant.

Comment ça roule ?

Le turbo essence de 2 litres développant 290 chevaux équivaut à celui de la GTI Clubsport de 2017, qui se contentait d’un pic temporaire en overboost. En effet, la Clubsport affichait 265 ch. La TCR offre ainsi 45 ch de plus que la GTI Performance, qui reste d’ailleurs la seule Golf GTI disponible dans le catalogue. Le surplus d’écurie provient purement d’un ajustement logiciel. Pour fournir au moteur un refroidissement supplémentaire, la TCR dispose de deux refroidisseurs d’eau en bonus comme dans la Golf R. La puissance se transmet exclusivement aux roues avant. Toutefois, la berline sportive hérite du différentiel à glissement limité mécanique de la GTI Performance. De série, la furie pointe déjà à 250 km/h, mais il est possible d’ajouter 10 km/h en bout de compteur en payant un supplément. Il ne faut que 5,6 s à la Golf GTI TCR pour atteindre les 100 km/h, avec l’aide de la boîte DSG-7, seul choix possible. La suspension ne change pas, mais les freins sont plus puissants.

Sa musique est plus sportive, elle monte plus rapidement dans les tours et a beaucoup de grip dans les virages. Mais, sur la voie publique, elle reste aussi neutre qu’une GTI. Pour découvrir ce qu’elle a vraiment sous le coude, il a fallu se rendre sur le circuit de Portimão, au Portugal. Nous y avons appris que la TCR est une GTI au superlatif. Elle semble plus légère que la GTI alors qu’à vide, elle pèse 1410 kg (en état de marche), soit 30 kg de plus que la GTI Performance « normale ». Cela permet à la TCR d’afficher un rapport poids/puissance de 4,86 ​​kg/ch, contre 5,75 kg/ch pour la GTI Performance. On comprend donc comment elle a gagné sa demi-seconde au sprint de 0 à 100 km/h. En fait, la GTI TCR accélère aussi vite que la Golf R à quatre roues motrices avec ses 310 ch.

Grâce à cette augmentation de puissance, on obtient une GTI totalement différente et plus efficace. Le miracle se produit en écrasant le champignon en sortie du virage. Dans ce cas, le différentiel à verrouillage mécanique permet à toute la cavalerie de s’élancer sur l’asphalte sans patinage ni contrôle de la traction.

Budget

VW demande 39.990 euros pour la GTI TCR. Oui, cela semble beaucoup à première vue, mais en réalité, ce montant n’est que 2500 € plus élevé que celui d’une GTI avec DSG7. De plus, la différence de prix avec une Mégane R.S. est limitée. Fiscalement, par contre, elle est fortement pénalisée en Wallonie et à Bruxelles.

Notre verdict

La Ford Focus RS à quatre roues motrices n’a certes pas à s’inquiéter, mais la marque à l’ovale ne doit pas rater ses révisions pour la très attendue Focus ST. Sinon, la Golf TCR punira inexcusablement chaque erreur. En fait, nous attendons déjà avec impatience une confrontation entre la Renault Mégane R.S., la nouvelle Focus ST et la Golf GTI TCR.

  • Plus de plaisir de conduite avec le différentiel
  • Légère
  • Amélioration de la performance
  • Bruit de roulement des pneus
  • Sensation de direction limitée
  • Budget important requis

Essais liés

Dans cet article : Volkswagen, Volkswagen Golf

Rédigé par le