Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

MY GREEN CAR

Tout sur les voitures "vertes" dans MY GREEN CAR

DECOUVRIR

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Premier essai / Mercedes GLC : Look de vainqueur

En troquant le style carré et singulier du GLK contre une enveloppe plus élégante et fédératrice - mais moins originale -, le GLC vise plus que le succès d'estime de son devancier.

  • Avis Rédaction 15.90/20

Sommaire :

Concept

En 2008, Mercedes intègre le segment des SUV de moyenne gamme avec l'original GLK. Un style très carré, plus 4x4, en opposition au style lisse, très «berline» des concurrents X3, Q5 ou XC60. Intention louable, mais l'audace ne se révèlera pas payante. En sept années de commercialisation, les ventes du GLK n'atteignent pas la moitié de celles des Audi Q5 et BMW X3 et à peine le quart de celles d'un XC60. Aujourd'hui, Mercedes a avalé la pilule et revient avec son successeur, le GLC, dont le style convoite un statut de premier de la classe. Bien aidé en cela par des qualités dynamiques soignées.

  • Look
  • Plaisir/efficacité de la suspension pneumatique
  • Espace disponible à toutes les places
  • Prix de base conséquent
  • Moins de personnalité
  • Boîte 9 un peu hésitante

Ce qui change

Sa nouvelle élégance renvoie immédiatement à son inspiratrice, la Classe C. Par rapport au GLK, il s'étire de 120 mm, s'élargit de 50 mm et grandit de 9 mm. Cela profite à l'habitabilité avec plus d'espace aux jambes et aux épaules à l'arrière, ainsi qu'au coffre, (+80 l). Bref, plus joli et policé, mais surtout plus vaste. Pour entamer sa carrière, le GLC reprend des propulseurs connus : 220 d (170 ch), 250 d (204 ch) et 250 (211 ch). Les deux Diesel ne rejettent que, dans la configuration la plus propre, que 129 g/km de CO2. Le GLC serait plus sobre d'environ 1 l/100 km, avec une moyenne officielle à 5-5,5 l/100 km dans le cas des 220 d et 250 d. Fin de l'année, la variante hybride rechargeable 350 e renforcera les rangs, puis d'autres encore, comme un haut de gamme GLC 450 AMG et un (plus) accessible 200 d «deux roues motrices». Comme le GLE, le GLC se déclinera, plus tard, en une version Coupé, pour s'opposer au BMW X4.

Comment ça roule ?

Pour ce premier contact avec le GLC nous avions le loisir d'essayer des versions équipées de la suspension pneumatique intégrale Air Body Control, un indéniable plus pour le confort et l'efficacité en toutes circonstances. En fonction des modes proposés - de série - par le Dynamic Select (Eco, Confort, Sport, Sport + et Individuel), le GLC joue tantôt le break sportif, tantôt la limousine reposante, voire parfois le chamois. Convaincant, le GLC ne prive pas son conducteur d'un certain plaisir de conduire mais les impressions vont d'abord dans le sens de la relaxation et de la volupté, du coup inutile de brutaliser ce châssis pensé, avant tout, pour le bien-être de ses occupants.

Budget/équipement

Lors du lancement (septembre prochain), le premier GLC s'affiche à 45.859 € en 250 «essence», comptez 700 € de plus pour le 220 d. A ce tarif il est bien sûr équipé d'origine de la transmission aux 4 roues 4MATIC mais également de la nouvelle boîte de vitesses à 9 rapports, incluant les palettes au volant. La dotation d'origine comprend également le Dynamic Select (5 programmes de conduite), des roues de 17'', le stop&start, l'avertisseur de collision, la protection des piétons (capot actif), sept airbags ou encore le système Bluetooth Audio 20 à écran tactile de 7''. Ce n'est pas Byzance et, du coup, pour disposer d'un GLC au niveau de confort et de modernité acceptable, il faut laisser la note atteindre au moins 50.000 €.

Les concurrentes

Mercedes a une revanche à prendre face aux deux compatriotes qui lui font tant d'ombre depuis 7 ans : le Q5 de Audi et le BMW X3. Le Volvo XC60, aussi. On sent que tout a été mis en œuvre pour ne plus craindre aucun des trois (hormis le style, c'était déjà le cas du GLK) mais que Mercedes joue la polyvalence plutôt que, par exemple, l'excès de sportivité d'un X3.

Notre verdict

La singularité du GLK était, aux yeux de certains, son atout. Cette fois, les financiers ont exigé un SUV à la mode. On ne prend pas de risque en affirmant que le GLC connaîtra une diffusion (nettement) plus large que son prédécesseur. Car en plus, il roule comme un charme et accueille avec les meilleures attentions.

Fiche technique GLC 220 d 4MATIC

Moteur : 4 cylindres en ligne, turbocompressé, 2143 cm3
Puissance : 170 ch de 3000 à 4200 tr/min
Couple : 400 de 1400 à 1800 tr/min
0-100 km/h : 8,3 s
Vitesse maxi : 210 km/h
Consommation mixte : 5 l/100 km
Rejets de CO2 : 129 g/km
Prix de base du modèle: 46.585 €

Rédigé par le

Les concurrentes