Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Essai détaillé / Volkswagen T-Roc 1.0 TSI : Cavalier d’Offenbach

Au sein de la gamme Volkswagen, en se positionnant entre le Tiguan et le futur petit T-Cross, le nouveau T-Roc surfe sur une demande qui semble insatiable pour les SUV compacts.

  • Avis Rédaction 15.59/20

Sommaire :

Au premier abord, on aurait tendance à ranger ce T-Roc dans la catégorie des SUV compacts du segment B, comme le Seat Arona, pour rester au sein du groupe Volkswagen… Mais à y regarder de plus près, le T-Roc est un peu un cas à part. Il repose certes sur la plateforme MQB, mais pas dans sa version A0, puisqu’il en utilise une variante à empattement plus long, apparentée à celle de la Golf et non de la nouvelle Polo (sur la base de laquelle Volkswagen lancera bientôt le SUV urbain T-Cross). En ce sens, le T-Roc est donc techniquement plus proche d’un Audi Q2.

Dès le premier regard, il apparaît clairement qu’il adopte un style moins conventionnel que la plupart des autres produits VW. Les designers ont bénéficié de plus de liberté et ils en ont fait usage. Pour le propriétaire, c’est l’assurance d’une auto qui passe moins inaperçue, mais aussi d’un modèle plus facile à personnaliser que les autres Volkswagen. On pense ici à la possibilité d’obtenir une carrosserie bicolore, éventuellement avec des teintes vives, et à un habitacle qui n’est plus simplement noir ou gris, mais qui est rehaussé d’incrustations chargées d’harmoniser le style intérieur avec celui de la carrosserie.

Comme le T-Roc repose sur un empattement plus long de quelque 3 cm, son habitabilité est un peu supérieure à celle proposée par le cousin Seat; le coffre, dont la capacité maximale atteint 445 l, est également plus vaste que celui du SUV espagnol.

  • Sécurité & comportement
  • 1.0 agréable & sobre
  • Look séduisant
  • Confort & finition
  • Excellente boîte manuelle
  • Véhicule pas donné…
  • Amortissement un peu raide
  • Rapports de boîte un peu longs
  • Banquette droite & dure
  • Garantie de base…

Dans cet article : Volkswagen, Volkswagen T-roc

Rédigé par le