Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.
Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

Que recherchez-vous ?

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Essai détaillé / Mercedes C 180 Coupé : Passion et raison

Sommaire :

En bref

  • Mécanique

    Si l’idée n’est pas neuve, la cohérence d’un petit 1.6 l sous le capot d’un tel coupé n’est pas encore acquise par tout le monde. Si c’est une question d’ego, la suppression du sigle C180 permet de mieux assumer. Un doute sans fondement car au terme de cet essai, nous recommandons ce propulseur pour son dynamisme suffisant et juste, autant que pour ses besoins énergétiques mesurés et sa relative discrétion, malgré un ton plus râpeux à forte charge.

  • Tenue de route

    Modèle de base, peut-être, mais s’agissant de Mercedes, la barre est déjà haut placée. Les essieux multibras (quatre à l’avant, cinq à l’arrière) et une définition des suspensions privilégiant le soyeux à la rigueur posent agréablement le Coupé sur la route. L’équilibre, le centre de gravité déplacé vers la route (par rapport à la berline) et une masse totale relativement contenue ne privent jamais d’engager une série de lacets avec entrain et sans craintes.

  • Sécurité

    Outre ses sept airbags (en ce compris le coussin pour les genoux du conducteur), la Classe C 180 Coupé profite d’un freinage autonome et veille à votre attention au volant. Ajoutons encore un capot actif au bénéfice des piétons. Le régulateur de distance, l’alerte de franchissement de ligne, l’avertisseur d’angle mort ou le lecteur de panneaux de signalisation et l’affichage tête haute restent en option. Bilan mitigé. Pas encore de cote Euro NCAP disponible.

  • Confort

    Strictement d’origine, l’amortissement privilégie le rythme touristico-sportif, c’est-à-dire un compromis confort/efficacité à préférence GT. Les perfectionnistes de la trajectoire n’ont qu’à opter pour le châssis sport, tandis que les adeptes du velouté Mercedes se régaleront de l’amortissement pneumatique Airmatic. L’habitabilité est parfaite aux places avant mais clairement de secours sur la banquette faite de deux jolies places auxquelles on accède avec toutes les peines du monde (1m75 et plus).

  • Sens pratique

    Hormis pour des physiques menus et sveltes, la banquette ne sert pas à grand chose, trop creusée pour le vrai confort d’un chien de taille moyenne et trop luxueuse pour y caser des objets encombrants Le coffre n’est pas négligeable et les dossiers rabattables solutionnent certains problèmes mais la hauteur réduite de la soute limite aussi les options. Sous le plancher, un emplacement est prévu pour une caisse à commissions pliante… lorsqu’elle est pliée.

  • Budget

    Dans l’absolu, 34.485€, cela n’a rien de très excessif venant d’un coupé premium. Sans parler d’investissement, le coupé devrait garder une bonne valeur de revente et on ne se lassera pas si vite de son élégance rare sur le marché. Mercedes propose depuis peu une garantie de 4 ans et 250.000 km, nettement plus rassurante. Les packs sont intéressants mais attention aux options, le prix peut s’envoler. Dommage pour la TMC en Wallonie et à Bruxelles (1.239€).

Mercedes C 180 Coupé : Passion et raison
Conclusion / Mercedes C 180 Coupé : Passion et raison

S’offrir un vrai beau coupé premium n’est pas un rêve inaccessible si vous acceptez de vous en remettre à une motorisation de base. Et dans le cas de la C 180 Coupé, cela n’implique nullement de faire une croix sur le plaisir de conduire, au contraire, car son 1.6 l de 156 ch, sans intégrer le rang des mécaniques d’exceptions, garantit des performances plus que dignes, bien servies par un châssis de qualité, et ce sans exagérer à la pompe. Dans l’absolu, ce modèle reste fidèle à l’esprit des coupés Mercedes grand public: un réel confort (à l’avant), plus GT que sportif, beau mais pas ostentatoire. Tout de même, cette ligne…

Lire la suite? Téléchargez GRATUITEMENT l'essai complet!

NEWSLETTER

Essais

Nos essais

Les concurrentes

Stocks

Voitures de stocks à la une

Occasions

Voitures d'occasions à la une