Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

MY GREEN CAR

Tout sur les voitures "vertes" dans MY GREEN CAR

DECOUVRIR

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Essai détaillé / BMW X2 sDrive 20i : Le petit dévergondé

Sommaire :

En bref

  • La dynamique

    Fort de ses 192 ch et 280 Nm, le moteur 20i satisfera parfaitement les conducteurs dynamiques réfractaires au Diesel. Certes, on n’est jamais dans la démonstration époustouflante, mais ce tempérament tout sauf pousse-au-crime n’est pas un défaut. Or garder un œil sur les compteurs n’est pas inutile tant il file vite et en toute discrétion. Dans le sinueux, ce SUV (mais l’est-il encore vraiment?) est sans conteste l’un des meilleurs élèves traction du segment.

  • Sécurité

    Sans surprise, la dotation sécuritaire de série est juste. Six airbags, des avertisseurs de collision imminente ou d’endormissement, sans plus. Car pour parler de sécurité complète, il faut bourse délier sous la forme des Driver Assistant Pack (865 €) et Pack Plus (1.525 €). Là, le maintien de voie, le freinage d’urgence pour piétons ou le réglage automatique des grands phares sont à vous, voire le régulateur de vitesse actif avec fonction stop&go entre 0 et 140 km/h.

  • Confort

    En version M Sport à châssis abaissé de 10 mm et roues de 19”, c’est tout sauf du coton. Cela dit, le travail des suspensions est propre et tant que le revêtement reste normal, le typage sportif est très supportable. Les sièges Sport, excellents pour la position, mais finement garnis, ne peuvent empêcher l’endolorissement des fessiers en usage prolongé. L’insonorisation soignée permet de bavarder à 160 km/h sans élever la voix entre occupants avant.

  • Sens pratique

    Le X2 est un SUV peu encombrant en ville et, s’il est doté des options ad hoc (caméras, capteurs), assez facile à manœuvrer et garer. Très accueillant à l’avant, correct à l’arrière, il n’est pas avare de petites attentions (accoudoirs à porte-gobelets à l’arrière). Pour le chargement, ses 470 l de coffre et son dossier de banquette 40/20/40 rendent de précieux services, malgré un accès forcément moins aisé (hauteur en baisse) pour, par exemple, charger un vélo.

  • La connectivité

    Hormis la commande gestuelle et l’écran tactile plus grand, le X2 a peu à envier au dernier X3 (par exemple). La connectivité est largement étendue (si l’on paie) et l’ergonomie très aboutie, même si la propriété tactile de l'écran central semble superflue: il est si loin! Les services BMWConnected gratuits pendant 3 ans aident à tuer le temps dans les bouchons. Vous n’aimez pas chercher une adresse ou une info? Un concierge le fera pour vous (320 € pour 3 ans).

  • Budget

    On début, on garde espoir: le X2 sDrive20i débute à 38.400 € (boîte robotisée d’office). Le programme prévoit déjà un sDrive 18i (3 cylindres 1.5) à 32.100 €. Mais le «vrai» prix, après sélection des options qui donnent au 20i tout son sens (esthétique et standing), s’établit entre 45.000 et 50.000 €. Le nôtre, il est vrai assez bien farci, valait 53.055 €. Une claque, d’autant qu’à ce tarif, on cherche encore les sièges et/ou le volant chauffants ou le toit ouvrant panoramique.

BMW X2 sDrive 20i : Le petit dévergondé
Conclusion / BMW X2 sDrive 20i : Le petit dévergondé

X1 coupé ou Série 1 «SUVisée», le X2 est un cas à part. Ses techniques roturières s’agissant d’une BMW (par opposition à la noblesse d’une propulsion et d’un moteur longitudinal) sont compensées par une audace stylistique qui l’extrait des codes très «cadres sup’» et le dirige plutôt vers le carré serré des SUV/SUC chics et excentriques, du genre Range Rover Evoque et Jaguar E-Pace, mais avec des prétentions sportives nettement plus convaincantes. Une singularité certaine qui, c’était à craindre, se paie malheureusement au prix fort.

Lire la suite? Téléchargez GRATUITEMENT l'essai complet!

Rédigé par le