Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Essai détaillé / Honda Jazz 1.5 i-VTEC : Maligne

Il manquait un «vrai» moteur à la Jazz pour sortir de l’ombre; le voici enfin: le 1.5 i-VTEC atmosphérique du HR-V. De la pétulance mise en valeur par une tenue de circonstance: une inédite exécution Dynamic. C’est simple: cette compacte hyperactive inattendue casse tous les codes actuels de son segment. Attachante ou superflue ?

  • Avis Rédaction 15.48/20

Sommaire :

Abandonnés (plus de Renault Modus ni d’Opel Meriva) ou mis au placard sans espoir d’évolutions notables (iX20, Venga), les «minispaces» peinent à survivre à la déferlante des petits SUV. Sauf chez Honda, pour qui la Jazz reste la meilleure façon de combler les besoins d’une petite famille urbaine. Américains et Asiatiques surtout en sont conscients, deux marchés forts grâce auxquels, depuis 2001 et 3 générations, plus de 7.000.000 de Jazz ont été vendues. En Europe, le modèle peine à monter en puissance. La Jazz y possède un noyau d’indéfectibles partisans, certes, mais pour doper sa carrière, Honda décide cette année, à l’occasion du restylage, de lui glisser sous le capot le
1.5 i-VTEC de 130 ch du SUV HR-V et de la rhabiller d’une panoplie exclusive Dynamic. Résultat: look, puissance et agilité ajoutent de l’esprit GTI aux qualités pratiques proverbiales de la japonaise. L’association peut surprendre, voire diviser: pourquoi dénaturer la sage et maligne Jazz? Mais, au contraire, voici peut-être l’occasion de la propulser sur le devant de la scène, au propre comme au figuré.

  • Moteur rageur, performances
  • Consommation honnête
  • Commande de boîte
  • Modularité toujours géniale
  • Châssis bon joueur
  • Version unique, prix haut placé
  • Concept de niche
  • Bruit du moteur sur autoroute
  • Certaines options indisponibles
  • Fiscalité pas avantageuse

Essais liés

Dans cet article : Honda, Honda Jazz

Rédigé par le