Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Quel modèle mérite de recevoir le prix de la meilleure voiture 2021 ?

Quel modèle mérite de recevoir le prix de la meilleure voiture 2021 ?

Voter

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

BEST CAR AWARDS

Essai détaillé / BMW M3 Competition : La dernière du genre?

C’est une tradition qui remonte au milieu des années 80 et qui a du bon: à chaque changement de génération de sa Série 3, BMW lui octroie une variante M. La dernière en date est la plus puissante d’une lignée entamée avec 200 ch et mise donc forcément plus que par le passé sur l’électronique. Son pilotage est-il donc devenu plus «presse-boutons» qu’autre chose? Voyons voir...

  • Avis Rédaction 15.55 /20

Sommaire :

Il est paradoxal que BMW, qui se veut pourtant la plus sportive des trois marques premiums allemandes, n’ait pas dans sa gamme une authentique supercar comme peuvent l’être l’Audi R8 ou la Mercedes-AMG GT. Cette tâche est en fait assumée par la M3 et, au fil des ans, le modèle s’est forgé un nom qui est devenu au moins aussi évocateur que les super sportives emblématiques de la concurrence. Certes, la «vraie» M3, le coupé, s’appelle aujourd’hui M4, on commence à s’y habituer. De nos jours, c’est donc une berline à 4 portes qui perpétue le nom M3. Et pour la première fois, une inédite version break viendra compléter l’offre dès l’an prochain. Le concept de la M3 a évolué au fil des années. On est passé d’une 2 portes équipée d’un 4-cylindres de 2,3 litres de 200 ch pour 1.200 kg environ dans les années 80 à une berline spacieuse animée par un 6-cylindres en ligne de plus de… 500 ch et 1.700 kg! Ce qui rapproche cette dernière de la M5 de 2005, la génération «E60» dont l’âme était un merveilleux V10 à la sonorité enivrante. Pour les puristes, une boîte de vitesses manuelle à 6 rapports est toujours disponible sur la M3, l’automatique en option étant désormais une classique boîte à convertisseur de couple, et non plus une robotisée à double embrayage. La transmission intégrale est également disponible pour la première fois sur la M3. Deux variantes sont au catalogue: celle «de base» de 480 ch et la Competition de 510 ch, qui fait l’objet de cet essai.

  • Comportement routier magistral
  • Puissance et souplesse moteur
  • Finition intérieure
  • Facilité de conduite
  • Prix de base salé
  • Consommation vite élevée
  • Sonorité mécanique décevante
  • Peu de sensations en utilisation courante

Dans cet article : BMW, BMW Série 3

Journaliste AutoGids/AutoWereld

BEST CAR AWARDS

NEWSLETTER