Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

>> Découvrez gratuitement à quel prix vous pouvez vendre votre voiture

>> Découvrez gratuitement à quel prix vous pouvez vendre votre voiture

Estimer

Bien acheter sa voiture

Comment bien choisir son assurance ?

Rédigé par Olivier Duquesne le 11.05.2021

Comment bien choisir son assurance ? #1

Lorsque vous mettez un véhicule sur la voie publique, vous devez obligatoirement souscrire une assurance Responsabilité Civile... Mais comment faire le meilleur choix ?

Quelle assurance est obligatoire ?

Lorsque vous mettez un véhicule automoteur sur la voie publique, vous devez obligatoirement souscrire une assurance Responsabilité Civile. Cette R.C. couvre les dommages causés par le véhicule à un tiers dans plusieurs pays. Le législateur a rendu la R.C. obligatoire afin de veiller à ce que toute victime d’un accident de la route soit indemnisée en cas de dommages.

Comment est fixé le tarif ?

Le montant de la prime d’assurance R.C. dépend de nombreux critères, mais les plus importants sont l’âge de l’assuré et son « historique de sinistralité ». Les compagnies étudient donc le passé des conducteurs et fixent le montant de la prime sur cette base. Un conducteur débutant (au passé forcément méconnu) devra toujours payer une prime de base plus élevée que celle d’un conducteur à moindre risque.

Parmi les autres critères qui influencent le tarif, on citera la puissance du véhicule (plus celle-ci est élevée, plus le montant de la prime grimpe), l’usage du véhicule (la prime est plus élevée pour un usage professionnel que pour un usage privé), la profession de l’assuré ou encore son lieu de résidence. Le montant de la prime peut donc être très variable d’un profil à l’autre.

Quelles réductions espérer ?

Les compagnies peuvent bien sûr décider d’octroyer des ristournes à des clients fidèles ou ayant souscrits un grand nombre de contrats chez elles. Vu la concurrence qui sévit dans le secteur, les compagnies proposent aussi plusieurs types de promotions : « jokers », ristourne pour les conducteurs effectuant peu de kilomètres ou encore ceux utilisant occasionnellement les transports en commun ou le vélo, etc. Les voitures électriques et hybrides peuvent bénéficier parfois d'une réduction supplémentaire. 


L’assurance au nom des parents ?

Les primes d’assurance pour les jeunes conducteurs étant exorbitantes, certains assurent la voiture au nom des parents. C’est une pratique risquée car en cas de sinistre, si l’enquête de l’assurance prouve que le jeune est le conducteur principal du véhicule, la compagnie se retournera contre l’assuré. Par contre, un jeune conducteur a le droit d’utiliser occasionnellement le véhicule de ses parents, tout en étant couvert par leur police d’assurance : tout conducteur qui conduit occasionnellement la voiture en plus du conducteur principal est couvert par l'assurance du conducteur principal, même s'il ne figure pas comme conducteur dans le contrat d'assurance.

Que couvre la « R.C. » ?

L’assurance RC auto prend en charge les dommages causés à un « tiers », à savoir vos passagers, un autre usagé de la route ou encore un gestionnaire de voiries. L’assurance RC auto couvre également les dommages que tout conducteur de votre voiture peut causer à autrui. L’assurance interviendra aussi si la responsabilité d’un passager de votre véhicule est mise en cause dans l’accident. Et si votre véhicule est volé, l’assureur indemnisera les dommages qui ont été causés avec la voiture.

Remarque importante : si le conducteur de la voiture est couvert en cas d’accident en droit, par contre, en cas d’accident en tort, le conducteur n’est pas indemnisé pour ses propres dommages. Pour cela, il existe des garanties complémentaires, comme l’« assurance conducteur » ou l’« assurance omnium ».

Remboursement partiel

Dans certains cas, après un sinistre en tort, la compagnie peut se retourner contre l’assuré pour lui réclamer une partie ou l’entièreté du montant des indemnités versées aux victimes.

Quelles couvertures complémentaires ?

L’« assurance conducteur »

La « R.C. auto » obligatoire indemnise les dommages causés aux tiers, mais pas ceux subis par le conducteur en tort. L’« assurance conducteur » optionnelle, elle, couvre les dommages corporels subis par un conducteur blessé dans un accident dont il a été reconnu responsable.

L’assistance

L’option « assistance » peut être très intéressante car elle vous évite de devoir passer la nuit dans ou à côté d’un véhicule en panne ou accidenté… Avec cette couverture supplémentaire, le dépannage, le remorquage et le rapatriement du véhicule sont organisés et payés par la compagnie d’assurance. Ce service combine généralement l'assistance en cas de panne et l'assistance personnelle (également appelée assistance voyage). 

L’assurance omnium

L’« omnium » couvre les dégâts matériels du véhicule dont le conducteur est en tort. Cette assurance s’applique en cas de collision (ce qui est également utile en cas de délit de fuite de la partie adverse, par exemple), de vol, d’incendie, de bris de glace, de dégâts dus à une tempête, etc. Il existe également une police à la couverture plus limitée, appelée « mini-omnium », dont le prix est moins élevé. Une assurance omnium peut être exigée par l’organisme prêteur dans le cadre d’un crédit auto, durant toute la durée du remboursement du prêt.

La protection juridique

La garantie protection juridique est très utile en cas de procédure administrative ou judiciaire, intentée par ou contre l’assuré. Cette assurance vous aide à connaître vos droits et, le cas échéant, à les défendre en couvrant vos frais d’avocats et d’expertise, en Belgique et à l’étranger. Certaines compagnies se sont spécialisées dans ce type d’assurance. Il importe toutefois de connaître avec précision la couverture offerte par votre contrat. D’où l’importance de bien en lire toutes les clauses avant la signature. D’où l’utilité d’un bon courtier ou conseillé en assurances… 

Toutefois, il est important que vous connaissiez le contenu exact de votre police. Vous devez donc lire attentivement toutes les clauses avant de signer le contrat. Votre courtier ou votre conseiller en assurances peut apporter une valeur ajoutée à cet égard.

Que faire si aucune compagnie ne veut vous assurer ?

Si l’assurance R.C. est obligatoire, aucune compagnie n’est obligée d’assurer un client… Il existe toutefois un fonds commun qui accepte les cas les plus désespérés : le bureau de tarification automobile.

En cas de litige avec une assurance ou un intermédiaire en assurances, il y a la possibilité de faire appel à l'ombudsman.

Lien utile concernant l’assurance auto: le site d'Assuralia ou 02/547.56.11.

VENDRE VOTRE VOITURE AUJOURD'HUI

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.