Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Passer à une voiture plus écologique? Découvrez quel modèle est fait pour vous.

Passer à une voiture plus écologique? Découvrez quel modèle est fait pour vous.

C'est parti

Bien acheter sa voiture

Assurance auto et jeunes conducteurs : mode d'emploi

Rédigé par David Leclercq le 22.11.2018

Assurance auto et jeunes conducteurs : mode d'emploi #1
Assurance auto et jeunes conducteurs : mode d'emploi #1
Assurance auto et jeunes conducteurs : mode d'emploi #2
Assurance auto et jeunes conducteurs : mode d'emploi #2

Pas facile d’être jeune et de posséder une automobile. Car en plus du coût d’achat de la voiture, les assurances sont souvent hors de prix en raison du risque d’accident dans cette tranche d’âge. Voici dès lors quelques conseils.

Vous êtes jeune et vous avez besoin/envie d’une voiture. Allez-y, mais observez quelques règles de bon sens si vous ne voulez pas voir votre budget assurance exploser. Car les assureurs considèrent les jeunes conducteurs comme à hauts risques. Ce qui est parfaitement justifié par les statistiques qui avancent des risques de deux à trois fois plus élevés chez les jeunes conducteurs de moins de 26 ans. Voici dès lors quelques conseils pour éviter de passer à la caisse.

  1. Une voiture de petite cylindrée

L’un des critères chez les assureurs pour fixer le montant d’une prime auto tient dans la puissance du véhicule. Inutile donc d'opter pour une Golf GTI au risque de payer le prix fort. Un petit véhicule est largement à préférer. Veillez à ce que la puissance de celle-ci ne dépasse pas les 66 kW car au-delà de ce seuil, les prix des primes grimpent rapidement.

  1. Choisir un véhicule d’occasion

Les compagnies d’assurance préfèrent aussi largement assurer des véhicules de plus de 5 ans. Les véhicules neufs sont quant à eux les plus défavorisés en raison de leur valeur résiduelle élevée en cas de sinistre. En outre, un véhicule ancien ne nécessitera sans doute pas d’être assuré en omnium totale, ce qui diminuera le prix. L’idée dans un premier temps est d’accumuler de l’expérience au volant d’une voiture peu chère. Une fois ce cap passé, la prime s’allègera ce qui vous permettra alors d’éventuellement monter en gamme.

  1. Acceptez les tests

C’est courant : de nombreuses compagnies octroient des réductions de primes aux jeunes si ceux-ci se soumettent à un test ou qu’ils acceptent de suivre un cours de conduite défensif. D’autres clauses peuvent aussi être d’application comme par exemple le choix de ne pas embarquer de passager, de ne pas rouler le nuit ou les week-ends. Certes, c'est plus limitatif, mais... On peut aussi négocier le prix en acceptant de monter un système antivol et même d’installer une boîte noire qui enregistre vos faits et gestes et le rythme de votre conduite afin d'attester votre sérieux sur la route. Une autre solution consiste à faire augmenter la franchise à votre charge en cas d’accident pour réduire la prime. Dans le même ordres d’idées, l'idée de concentrer tous vos contrats d’assurance dans la même compagnie peut s’avérer positif tout comme le fait d’éviter la pratique du tuning.

  1. Profitez des actions, promotions, réductions

Certaines compagnies octroient des réductions aux jeunes qui privilégient une vision multimodale des transports. Ainsi, si vous possédez en plus un abonnement de bus et que la voiture n’est pas votre unique moyen de déplacement, vous pourrez certainement obtenir des réductions.

  1. Souscrivez à un contrat basique

Si vous êtes jeune conducteur, évitez la multiplication des options. Oubliez les omnium, omnium partielle, assurances dépannage. Vous éviterez ainsi les frais inutiles.

  1. Évitez de déclarer les petits sinistres

Si d’aventure, vous étiez confronté à un petit dégât sans gravité, il est sans doute préférable de ne pas le déclarer. Préférez laisser votre automobile en l’état s’il s’agit d’une griffe ou alors de contacter vous-même un carrossier et de payer les frais de réparation. Il vous en coûtera moins cher car, outre la franchise à payer, votre bonus-malus partirait à la hausse et il vous faudrait attendre plusieurs années pour que celui-ci revienne au même niveau. Si un tiers est impliqué, arrangez-vous préférablement à l’amiable si la personne est d'accord.

  1. Comparez les offres d’assurances

C’est une évidence : les prix varient d’une compagnie à l’autre. C’est aussi le cas pour les jeunes. Profitez donc de certaines promotions chez les assureurs qui auraient du crédit pour attirer de nouveaux adhérents. Faites aussi jouer la concurrence devant votre conseillé ou courtier. Pour cela, il faudra comparer les offres, soit en ligne ou, mieux encore, en contactant directement les compagnies pour voir jusqu’où elles sont prêtes à aller.

  1. Contactez l’assureur de vos parents

On dira ce que l’on veut, mais dans une grande partie des cas, les parents possèdent une influence sur le choix des enfants. C’est le cas aussi pour les assurances qui, il faut bien l’avouer, sont compliquées à appréhender pour les jeunes. Dès lors, l’expérience parentale est souvent mise à profit pour s’éviter des prises de tête. Et c’est aussi une belle opportunité. En effet, contacter l’assureur de ses parents peut être une excellente idée. Car l’interlocuteur pourra se fendre d’une offre plus intéressante, de peur de voir le reste de ses contrats partir à la concurrence. Il va de soi que pour jouer cette carte-là, il vaut mieux avoir des parents qui ont bonne réputation auprès de l’assureur en question.

  1. Devenez conducteur secondaire sur l’assurance de vos parents

Inscrire plusieurs conducteurs sur l’assurance d’une seule voiture revient plus cher. Mais c’est aussi beaucoup moins cher que de payer une assurance pour un jeune. Cela dit, n’essayez pas d’entourlouper l’assureur car ce conseil ne vaudra que si le jeune est effectivement le conducteur secondaire de la voiture. Il ne faudrait en aucun cas que l’assurance soit mise au nom des parents et que le véhicule soit répertorié au nom du jeune auquel cas, on s’exposerait à des poursuites en cas de problème cette pratique étant totalement illégale ! Cette situation permettra aussi au jeune d’engranger des années d’expérience pour ensuite bénéficier de tarifs plus intéressants.

  1. Pensez au Private Lease ou leasing pour particuliers

Un autre moyen de disposer d’une automobile pour un tarif maîtrisé consiste à souscrire à un leasing privé. Dans ce cas, on dispose d’une voiture pour un prix mensuel dans lequel tout est compris : taxe, entretiens, véhicules et assurance. Le prix élevé de la prime (mais moins élevé car c’est la compagnie de leasing qui reste propriétaire) est alors dilué de sorte qu’il passe plus facilement et pèse moins sur le portefeuille.

Lisez tout sur le financement et l'assurance de votre voiture dans notre Dossier Spécial Financement

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.