Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

>> Découvrez gratuitement à quel prix vous pouvez vendre votre voiture

>> Découvrez gratuitement à quel prix vous pouvez vendre votre voiture

Estimer

Sécurité / Tesla interdit d’autoroutes en Chine ?

Tesla n’en a pas fini avec ses déboires en Chine. Il semblerait que la police interdise désormais l’accès aux autoroutes aux voitures du constructeur américain.

Sommaire :

Tesla reste dans la tourmente en Chine. Après la cliente qui sautait sur le toit d’une Model 3 au salon de l’auto de Shanghai pour se plaindre des soucis de frein de la sienne, voilà que plusieurs vidéos partagées sur les réseaux sociaux montrent que les Tesla sont mises en quarantaine par la police chinoise qui leur interdit l’accès aux autoroutes. Alors, la Chine cherche-t-elle à nuire à Tesla ou à la contraindre à un partage de technologie auquel la marque américaine ne consent pas encore ?

Tesla banni des autoroutes chinoises

Après l’interdiction de circuler sur les sites militaires – par crainte d’espionnage – et l’épisode de la cliente mécontent du service après-vente de Tesla, des vidéos partagées sur Twitter montrent que la police de Guangzhou empêche les Tesla d’emprunter les autoroutes en périphérie de la ville en les plaçant « en quarantaine » aux péages. Pour les conducteurs de Tesla Model 3, Model S ou Model X qui auraient réussi à monter sur ses voies rapides, ils sont immédiatement arrêtés par les forces de l’ordre.

说广州,#特斯拉 不让上高速公路了。
In Guangzhou, #Tesla electric cars were not allowed on the highway. pic.twitter.com/CGqnW2ffUT

— WoodmanK (@WoodmanK417) April 23, 2021 ">

Tesla, cible mal cachée

Selon les autorités, cette opération d’accès sélectif aux autoroutes ne viserait pas spécifiquement Tesla. Il s’agirait en réalité de mesures de régulation du trafic. Toutefois, on peut s’étonner que ces dernières aient été instaurées peu après le crash suivi de l’incendie d’une Model S au mois d’avril et l’incident d’une cliente qui remet en cause la fiabilité du système de freinage de la Tesla Model 3.

Cependant, alors que Tesla a fait preuve de transparence et affirmé être prêt à fournir aux autorités toutes les informations et données liées aux véhicules concernés afin de démontrer que la fiabilité des Tesla n’est pas en cause, il s’avère que les images captées par des automobilistes tendent à prouver que seules les voitures électriques du constructeur américain sont visées par ces restrictions.

广州不许特斯拉上高速!
社会主义的铁拳来了! pic.twitter.com/S3iQJzzSdK

— 冷山时评 (@lengshanshipin) April 23, 2021 ">

Règlement de compte ou inquiétude légitime ?

Au vu des dernières péripéties vécues par Tesla et ses clients en Chine, on peut se poser la question du « pourquoi » ! Il ne se passe désormais plus une semaine sans que les autorités chinoises ne trouvent un grief supplémentaire à l'encontre de Tesla. Entre la mise en cause du système de caméras des Tesla soupçonnées d’être utilisées à des fins d’espionnage militaire, les réprimandes à l’encontre du service après-vente du spécialiste de la voiture électrique et maintenant l’interdiction d’accéder à certaines autoroutes, sans officiellement reconnaître le caractère anti-Tesla de cette mesure, on peut légitimement supputer une lutte d’influence entre le gouvernement chinois et le constructeur américain.

Non seulement Tesla semble ne pas fournir les garanties de fiabilité et de sécurité nécessaires et suffisantes – les accidents impliquant des Tesla se multiplient aux quatre coins du monde, le plus souvent liés, à titre présumé, à l’utilisation de l’Autopilot – mais en plus, il semblerait que Tesla ne soit pas enclin à partager son savoir-faire technologique avec un constructeur local, comme c’est le cas de la majorité des marques étrangères implantées sur le marché chinois. Or, le protectionnisme chinois n’est pas une légende.

Enfin, en mettant des bâtons dans les roues du « roi de la voiture électrique » au moment où ses propres constructeurs ont lancé une vague de présentation de nouveaux véhicules électriques concurrents des Tesla Model 3, Model S ou Model X, il ne faudrait pas grand-chose pour y voir une manœuvre politique destinée à déstabiliser Tesla et fragiliser ses résultats commerciaux au profit des concurrents autochtones… Décidément, après ses déboires concernant son usine berlinoise, Tesla doit affronter une opposition farouche en Chine. Clairement, la marque d’Elon Musk n’est pas prophète ailleurs qu’en son pays.

 

Web Editor

NEWSLETTER

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.