Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.
Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

Sécurité / Les robotaxis de General Motors sous investigation

Rédigé par Frédéric Kevers le 19-12-2022

La NHTSA, organisme de sécurité routière américain, a ouvert une enquête suite à plusieurs incidents ayant impliqués des véhicules « sans conducteur » de la filiale Cruise de General Motors.

Sommaire :

Il n’y a donc pas que Tesla qui soit dans le collimateur de la National Highway Traffic Safety Administration (NHTSA) à cause de son système de conduite autonome. General Motors doit également faire face à une investigation menée par l’organisme de sécurité routière américain au sujet de ses véhicules autonomes « sans conducteur » testés par sa filiale Cruise, testés dans les rues de San Francisco.

>> Lisez aussi – Autopilot de Tesla, 12 constructeurs impliqués dans l’enquête

Vraiment sans conducteur

Actuellement, General Motors et sa filiale Cruise testent des véhicules issus de la gamme GM, des Chevrolet Bolt électriques, équipés de la technologie de conduite 100 % autonome développée par Cruise LLC. Ces voitures sont donc utilisées « en conditions réelles » en tant que robotaxis qui transportent de véritables passagers sur des itinéraires prédéfinis dans. Les rues de San Francisco. Le détail important concerne l’absence de tout conducteur ou membre du personnel de GM ou Cruise à bord de ces véhicules autonomes.

 General Motors Cruise Autonomous Vehicle - Robotaxi

Freinage intempestif

L’enquête de la NHTSA concerne des incidents de freinages trop brusques et d’immobilisations intempestives qui peuvent provoquer des situations dangereuses, voire des accidents. L’organisme fédéral de sécurité routière va donc enquêter sur l’exploitation de 242 robotaxis pour déterminer s’il est nécessaire de procéder à un rappel de ces véhicules ou si ces derniers peuvent poursuivre leur phase de test sans modification majeure.

L’enquête portera donc sur deux aspects : freinage trop brusque et arrêt complet du véhicule. L’objectif étant d’identifier les causes de ces « comportements » dangereux ainsi que la fréquence des incidents, de manière indépendante pour chaque type de problème, freinage et immobilisation. L’enquête permettra également d’évaluer le temps nécessaire aux robotaxis pour redémarrer et l’influence que les incidents peuvent avoir sur le trafic global. La NTSA a d’ores et déjà pris en compte le fait que les incidents signalés « peuvent introduire de multiples dangers potentiels tels qu'une collision avec un véhicule Cruise, un risque pour un passager bloqué sortant d'un véhicule Cruise immobilisé, ou une obstruction du reste du trafic, y compris des véhicules d'urgence ».

Quelle responsabilité ?

La NHTSA signale que l’ouverture de l’enquête fait suite à trois accidents causés par un arrêt soudain d’un véhicule GM Cruise ayant provoqué une collision arrière avec un autre véhicule. Il ne s’agit donc pas d’accidents ayant concerné directement les robotaxis en circulation mais de collision impliquant d’autres véhicules qui les suivaient, suite à un freinage ou un arrêt intempestif du robotaxi. Dans ce cadre, Cruise LLC signale qu’aucun de ses véhicules n’a été sanctionné d’une contravention, ce qui signifie que les robotaxis ne sont pas considérés comme étant légalement responsables des incidents survenus. La question à laquelle l’enquête de la NHTSA devra répondre concerne la pertinence de ces freinages et immobilisations. Sont-ils justifiés ou non. Dans la négative, la responsabilité du véhicule autonome et donc de la société qui les conçoit et/ou les exploite serait engagée pour conduite dangereuse. L’enjeu est donc double : technique et logiciel pour ce qui est du fonctionnement efficace du logiciel de conduite autonome, mais également « civique » et financier quant à l’attribution de la responsabilité des incidents provoqués.

Web Editor

AVEZ-VOUS DES QUESTIONS?
Posez-les sur notre AutoForum

Vers AutoForum

Actus

Dernières actualités recommandées

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.