Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Quel modèle mérite de recevoir le prix de la meilleure voiture 2021 ?

Quel modèle mérite de recevoir le prix de la meilleure voiture 2021 ?

Voter

Sécurité / Autopilot de Tesla, 12 constructeurs impliqués dans l’enquête

Aux États-Unis, la NHTSA fait appel à 12 constructeurs pour l’aider dans son enquête sur les incidents liés au système Autopilot de Tesla.

Le système Autopilot de Tesla fait l’objet d’une enquête de la NHTSA - National Highway Traffic Safety Administration – à la suite d’accidents entre des véhicules de premiers secours et des Tesla évoluant avec l’Autopilot activé afin de déterminer si le problème est spécifique à Tesla ou révèle un mal généralisé dans l’industrie automobile. Pour y parvenir, la NHTSA a demandé le concours de 12 constructeurs automobiles exploitant eux aussi des systèmes d’aide à la conduite.

>> Lisez aussi – Tesla Autopilot : sous l’œil de la justice américaine

Problème Tesla ou général ?

En demandant à une douzaine de constructeurs de lui fournir des informations quant au fonctionnement de leurs systèmes avancés d’aide à la conduite, dans le cadre de son enquête sur l’Autopilot de Tesla. Parmi les groupes sollicités, on retrouve Ford, General Motors, Toyota ou Volkswagen.

L’objectif est de comparer le système Autopilot de Tesla avec d'autres véhicules de série équipés de la capacité de contrôler simultanément la direction, le freinage et l'accélération dans des circonstances déterminées. La NHTSA leur demande de fournir les données relatives aux accidents dans lesquels les systèmes d'aide à la conduite ont été activés « à tout moment pendant la période commençant 30 secondes immédiatement avant le début de l'accident ».

Tesla Autopilot

Publicité mensongère

En outre, la NHTSA veut vérifier de quelle manière les systèmes des différents constructeurs surveillent les conducteurs et s’assurent qu’ils soient pleinement attentifs en mettant l’accent sur les « stratégies de détection et de réponse à la présence de véhicules de premiers secours ou d'application de la loi ».

Pour la NHTSA, l’utilisation par Tesla de noms tels que « Full Self-Driving » ou « Autopilot » a pu induire les conducteurs en erreur et leur faire croire que les systèmes étaient capables de gérer la conduite seuls. Ce qui n’est pas le cas pour ces systèmes de niveau 2 et 2+ (la conduite 100 % autonome sans chauffeur étant de niveau 5). EN ratissant plus large, la NHTSA sera en mesure de déterminer si le problème constaté via les plus de 10 crashs impliquant une Tesla en mode Autopilot et un véhicule d’intervention relève du constructeur de véhicules électriques ou s’il représente un problème à plus grande échelle au sein de l’industrie automobile. Auquel cas Tesla aurait été seul mis en cause à tort.

Tesla Autopilot

Que faut-il en penser ?

Le fait que de nombreux systèmes d’aide à la conduite soient conçus de manière à laisser la possibilité au conducteur d’outrepasser le cadre légal de leur utilisation est avéré. Au même titre que la déresponsabilisation qui découle de l’utilisation de ces assistances. Il est dès lors rassurant que l’agence américaine pour la sécurité routière élargisse le cadre de son enquête en vérifiant auprès d’autres constructeurs si les reproches faits à Tesla pour son Autopilot ne pourraient pas être généralisés.

Il nous semble primordial que le cadre légal permettant l’utilisation d’aides à la conduite qui interviennent sur les trois vecteurs essentiels que sont la direction, le freinage et l’accélération soit revu et adapté afin d’imposer des systèmes de surveillance de l’attention du conducteur à tout moment.

Enfin, peut-être cette enquête révèlera-t-elle les limites de la philosophie de Tesla qui se repose exclusivement sur un réseau de caméras quand la concurrence y combine des capteurs et parfois des lidars…

 

Web Editor

NEWSLETTER

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.