Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

>> Découvrez gratuitement à quel prix vous pouvez vendre votre voiture

>> Découvrez gratuitement à quel prix vous pouvez vendre votre voiture

Estimer

Sécurité / Explosion d’une station hydrogène : premiers éléments d’enquête

Le 10 juin 2019, une station d’hydrogène près de Olso en Norvège explosait. Voici les premiers résultats de l’enquête.

Le 10 juin dernier, une station de ravitaillement pour voitures à hydrogène a explosé en Norvège près d’Oslo. Le foyer a été particulièrement difficile à éteindre et NEL, la société en charge du réseau de stations a immédiatement fermé les autres sites utilisant la même technologie.

Premiers résultats

Dans le même temps, les experts se sont mis au travail et ils ont constaté que l’accident était survenu à la suite d'une fuite dans le réservoir haute pression. De la sorte, un nuage d’hydrogène a pu se constituer pour ensuite prendre feu et provoquer l’explosion. Les experts ne retiennent pas l’hypothèse d’une erreur humaine, d’un acte de vandalisme ou de terrorisme.

Les risques

Carburant incontestable du futur, l’hydrogène reste très délicat à gérer et les risques de fuites sont très élevés étant donné la taille extrêmement petite des molécules. Ces dernières donnent d’ailleurs du fil à retordre aux ingénieurs pour assurer l’étanchéité des installations, d’autant que les pressions élevées de stockage n’aident pas non plus… De ce fait, aucun réservoir n’est jamais parfaitement étanche et ils peuvent donc se vider quand les véhicules sont longtemps à l’arrêt. L’hydrogène demande par ailleurs dix fois moins d’énergie que du méthane pour être enflammé et, lorsqu’il est comprimé et qu’il fuit, il peut se produire ce qu’on appelle l’inverse d’un effet Joule-Thompson : la fuite échauffe l’hydrogène qui peut aller jusqu’à s’auto-enflammer. On comprend donc pourquoi NEL a fermé ses stations et dissèque actuellement ses installations à la recherche du moindre petit défaut.

NEWSLETTER

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.