Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Sécurité / Explosion d’une station hydrogène en Norvège

Une station publique d’hydrogène a explosé en Norvège. En attendant les résultats de l’enquête, les points de distribution de l’opérateur ont été fermés. Hyundai et Toyota ont suspendu la vente de leurs voitures FCEV.

Sommaire :

Comme le pétrole et l’électricité, l’hydrogène est potentiellement dangereux. Ainsi, un point de distribution d’H2 a explosé en Norvège, près de Sandvika. Il n’y a pas eu de blessés graves. Deux automobilistes aux alentours ont été légèrement blessées par le déclenchement de leur airbag à cause du souffle de l’explosion. Pour l’instant, la cause de l’incident reste inconnue. Il est notamment trop tôt pour parler d’une erreur humaine, d’un défaut de fabrication ou tout simplement d’un problème de conception ou avec l’hydrogène en lui-même. En attendant les résultats de l’enquête, l’opérateur a fermé ses 10 autres stations. Et parce que les clients auront dès lors beaucoup de mal à faire leur plein de gaz dans la région, Hyundai et Toyota ont décidé de suspendre la livraison de leurs modèles à pile à combustible. Leurs clients ayant déjà un tel véhicule auront une voiture « classique » en remplacement.

Dangereux l’hydrogène ?

L’hydrogène est un gaz facilement inflammable (plus que le gaz naturel ou la vapeur d’essence). Il est toutefois très léger, donc très volatile, ce qui limite le risque de formation de nappe explosive. Toutefois, ses molécules étant de petite taille (par rapport aux autres molécules), il s’échappera par la moindre microfuite. Ces données sont bien sûr connues de ceux qui développent les réservoirs et les systèmes fonctionnant à l’H2. Il est notamment possible de réduire les risques d’incendie en ajoutant un gaz inerte. L’hydrogène est couramment utilisé dans l’industrie sans que cela provoque régulièrement des catastrophes. Tout comme les accidents dans les stations-service classiques ou lors du transport de pétrole restent heureusement relativement rares, au même titre que les incendies de batteries d’engins électriques.

Sécurité des voitures

Pour la voiture à pile à combustible, son plein nécessite une procédure où le conducteur n’a pas à rester à côté du réservoir. Un calculateur adapte même la vitesse de remplissage, à haute pression. Un clapet antiretour empêche le gaz de repartir vers la station. Et il est impossible de retirer le « pistolet » avant le déverrouillage. Quant aux réservoirs du véhicule, ils sont étudiés pour résister aux chocs, au feu, et même aux tirs par balles. En cas de collision très violente, ils sont étudiés pour se percer d’une certaine façon afin d’éviter les explosions. Leur durée de vie est de 15 ans ou 2000 cycles, selon l’homologation. À terme, ils doivent être contrôlés et éventuellement remplacés.

Rédigé par le

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.